• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

DSP : Corsica Linea et la Méridionale parviennent enfin à un accord

La Méridionale et Corsica Linea, de nouveau alliés? / © Boris Horvat / AFP
La Méridionale et Corsica Linea, de nouveau alliés? / © Boris Horvat / AFP

Après des mois de conflits autour de la DSP maritime, un accord a été trouvé ce matin, qui permettra à la Méridionale de rester dans le jeu de la Délégation de Service Public, en assurant pour quelques mois encore les lignes entre Marseille, Propriano et Porto-Vecchio. 
 

Par Sébastien Bonifay

Ecartée des ports principaux de Bastia et d’Ajaccio, la Méridionale a semble-t-il trouvé le moyen de sauver les meubles en assurant les trajets entre Marseille et les ports secondaires de Porto-Vecchio et de Propriano. 
C'était, après des mois de crise, la seule solution viable pour permettre à la compagnie de garder un  pied en Corse.

Pour arriver à un accord, une série de réunions a été organisée entre les directions de CL et de la Méridionale, sous l’égide de l’OTC.
La dernière rencontre datait du mardi 30 juillet et avait un objectif identifié : proroger de 4 mois la DSP concernant la desserte des deux ports du Sud de l’île, dont les marchés ont été déclarés infructueux.
 
Les prochains jours sont capitaux pour la Méridionale et ses employés / © Sébastien Tieri / FTVIASTELLA
Les prochains jours sont capitaux pour la Méridionale et ses employés / © Sébastien Tieri / FTVIASTELLA


Après des heures et des heures de discussion ce matin, dans un restaurant de Lucciana, la Méridionale, Corsica Linea et l'OTC sont enfin parvenus à un accord. 
Comme convenu, la ligne Propriano-Marseille sera assurée par un navire de la Méridionale.
Et c'est également un navire de la Méridionale, qui assurera la ligne entre Porto-Vecchio et Marseille pour la Corsica Linea. 
 
En juin dernier une intersyndicale menait une grève dans les ports de l'île et à Marseille pour demander des comptes à la direction de l' Méridionale et à la STEF, l'actionnaire principal. / © Christian Giugliano
En juin dernier une intersyndicale menait une grève dans les ports de l'île et à Marseille pour demander des comptes à la direction de l' Méridionale et à la STEF, l'actionnaire principal. / © Christian Giugliano

La négociation, ce matin, a longuement achoppé sur un point. Le coût supplémentaire qu'engendrerait ce changement de navire, le Piana impliquant des frais supplémentaires. Et pas des moindres. 
2 millions d'euros de plus, qui ne seront pas compensés par des subventions supplémentaires. 

Finalement les partis en place ont accepté le deal. 
Le président de la Méridionale a quitté les lieux rapidement, sans faire aucun commentaire. 
Apparemment, les conditions ne le réjouissent pas vraiment. 

Tout le monde n'est pas vraiment rassuré par cet accord


Pascal Trojani, de Corsica Linea, lui, veut mettre en avant un double enjeu : "D'abord, il fallait continuer de desservir les territoires de la région de Porto-Vecchio et de celle de Propriano. Ensuite, il y avait un enjeu social, donc je pense que c'était important d'arriver à cet accord."

Un deal qui pemettra à la Méridionale d’affecter deux de ses trois navires sur la Corse, avant qu'un nouvel appel d’offres soit lancé, pour une durée de onze mois.

Mais du coté des salariés de la Méridionale, on n'est pas vraiment rassurés, selon Cyril Venouil, délégué STC:
"Dans l'attitude de la direction, et dans les props que nous avons pu avoir avec eux hier, l'inquiétude reste de mise, on s'interroge sur sa capacité à renouer un dialogue qui lui permette d'écrire l'avenir de la compagnie et de ses employés pour les années à venir."

 
DSP : Corsica Linea et la Méridionale parviennent enfin à un accord
Intervenants - Pascal Trojani Président de Corsica Linea Equipe - SERRERI Kael NANNINI Pierrick LOUCHE Anne Laure

 

A lire aussi

Sur le même sujet

ITW - Monte Gozzi : le randonneur disparu retrouvé mort

Les + Lus