• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

DSP : La Méridionale navigue en eaux troubles

© Marion Fiamma / France 3
© Marion Fiamma / France 3

La direction de la compagnie, qui s’était engagée auprès des syndicats à retirer tout recours concernant la délégation de service public (DSP), a maintenu son référé. L’audience s’est tenue lundi dernier devant le tribunal administratif de Bastia, la décision sera rendue vendredi.

Par Pierrick Nannini et Sébastien Tieri

Nouvel épisode dans le feuilleton de la délégation de service public maritime entre la Corse et Marseille.

La direction de la compagnie La Meridionale, qui s’était engagée à retirer tout recours concernant l’attribution de la prochaine délégation de service public (DSP) a pourtant maintenu son référé. 

Le recours concerne l’attribution des lignes Marseille-Bastia et Marseille- L’Île-Rousse.

 
La Méridionale et Corsica Linea, alliés ou dos à dos? / © Boris Horvat / AFP
La Méridionale et Corsica Linea, alliés ou dos à dos? / © Boris Horvat / AFP
 

L'accord avec Corsica Linea prend l'eau ? 


Selon nos informations, l’actionnaire STEF et son PDG Francis Lemor auraient ordonné à la direction de maintenir le recours.
Pourtant, d’après les syndicats qui se disent « abasourdis », la direction s’était engagée oralement à retirer tout recours contre la DSP dans une stratégie d’apaisement.

D’ailleurs, il y a moins d’un mois, Pascal Trojani pour la Corsica Linea et Benoit Dehaye le directeur général de La Méridionale ont renoué des liens. Après plusieurs jours de négociations, ils ont fait table rase du passé et trouvé un accord.

Une réactivation du partenariat historique pour la prochaine DSP de 10 ans.

Après plusieurs mois de navigation en eaux troubles pour La Meridionale, cet accord semblait ramener le calme et rassurer les personnels après le conflit du mois de juin.

Ce recours pourrait-il mettre en danger l’union scellée entre les deux compagnies ?

Du côté de la Corsica Linea, on précise que "même si le retrait du recours ne figurait pas dans le protocole d’accord final, il avait bien été discuté" et la nouvelle passe très mal…

 
La grève de la Méridionale, fin juin, avait provoqué de fortes perturbations dans les ports insulaires, et fait bouger les choses. Mais pour combien de temps... / © Marion Fiamma
La grève de la Méridionale, fin juin, avait provoqué de fortes perturbations dans les ports insulaires, et fait bouger les choses. Mais pour combien de temps... / © Marion Fiamma
 

La stratégie de la compagnie en question 


Le STC de La Méridionale est inquiet et « ne comprend pas une fois de plus l’attitude de sa direction » mais préfère attendre vendredi, jour où la décision est attendue, pour communiquer.

Depuis le début, la stratégie de La Meridionale, et particulièrement celle de son actionnaire STEF, posent question.

La rigueur de son dossier en réponse à l’appel d’offre de la CDC avait déjà été remise en cause durant plusieurs semaines. 
Pourquoi La Meridionale a-t-elle choisi de maintenir son action devant le tribunal ?
Quelle est véritablement la stratégie poursuivie par le Groupe STEF ?

Aucune réponse n’a été donnée à notre demande d’interview. 
Benoit Dehaye, le directeur général de La Méridionale, joint ce mercredi par téléphone précise simplement "je n'ai pas de déclaration à faire à ce sujet"

La compagnie a pour l’heure été déboutée de tous ses recours.
Au-delà de la décision de vendredi, la stratégie de maintenir cette bataille juridique pourrait créer un climat de défiance chez les autres acteurs du dossier.  


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Xylella : les oléiculteurs corses estiment que des arbres seraient déjà touchés dans l’île

Les + Lus