Du miel importé du continent retrouvé chez un apiculteur AOP

600 kilos de miel ont été retrouvés chez un apiculteur insulaire certifié AOP. Ce dernier aurait vendu sa production auprès des supermarchés d’Ajaccio et de sa région.

Par France 3 Corse ViaStella

Ce sont 600 kilos de miel en provenance du continent qui auraient été saisis par le service de la répression des fraudes. Le produit aurait été retrouvé chez un retraité, apiculteur certifié AOP, vendant du miel auprès des supermarchés d’Ajaccio et de sa région, soulignent les membres du bureau de l’AOP Miel de Corse dans un communiqué.

Le miel de Corse et celui de sapin des Vosges sont les seuls de France à être distingués d’une appellation d’origine  protégée. Le bureau de Mele di Corsica envisage d’engager une action judiciaire contre le producteur incriminé dans cette affaire. "Nous condamnons fortement et unanimement cette fraude qui porte le discrédit sur l'ensemble des apiculteurs de Corse et trompe le client quant à la provenance du miel", continue le bureau de l'AOP miel de Corse. 

40% de baisse de la production 


Notamment à cause de la sécheresse, la production de miel insulaire est en forte chute cette année et enregistre une baisse de 40% de la récolte. En réaction à cette fraude, Mele di Corsica indique la nécessité de renforcer les contrôles en point de vente. 

Du miel importé du continent retrouvé chez un apiculteur AOP
Intervenants : Denis Casalta Vice-président du syndicat A.O.P. " Mele di Corsica " ; Pierre Torre Président du syndicat A.O.P. " Mele di Corsica ". Reportage : STEFANI Marie-Françoise ; ROMBALDI FK. ; MARTINI Wendy.


« Nous avons contrôlé, nous avons fait des analyses. Nous voyons que le miel ne vient pas de la Corse puisqu’il y a des traces polliniques et puis nous l’avons transmis à la répression des fraudes. Après on a entendu d’autres bruits qui ont conforté tout ça et la répression des fraudes a fait son travail comme il se doit. Nous, nous avons géré le dossier depuis fin septembre. 

[…] C’est la première fois que ça nous arrive en 20 ans. C’est le travail de 10 ans d’apiculteurs visionnaires qui ont construit cette appellation d’origine contrôlée. Depuis 20 ans des bénévoles se battent pour la qualité de notre miel », précise Denis Casalta, vice-président du syndicat A.O.P. Mele di Corsica.


A lire aussi

Sur le même sujet

Pour Jacques Casamarta, Jean-Luc Mélenchon est responsable du faible score de la gauche

Près de chez vous

Les + Lus