Les eaux de baignade en Corse sont de très bonne qualité

© Pierrick Nannini / FTVIASTELLA
© Pierrick Nannini / FTVIASTELLA

Mer ou rivière, pour la baignade, pas de soucis à se faire : les eaux sont de très bonne qualité. Une bonne nouvelle annoncée par l'Agence régionale de santé de Corse, lors d'une conférence tenue ce mercredi 10 juillet.

Par Axelle Bouschon


Les occasions pour piquer une tête sous l'eau en Corse en été ne manquent pas : plus de 1000 kms de littoral de la région offrent une multitude de zones proprices à la baignade, en mer ou le long des rivières.

Un loisir dont locaux comme touristes ne se privent pas, et qui motive l'agence régionale de santé corse (ARS) à effectuer chaque année un contrôle de la qualité de zone de baignade de l'île.

En clair, l'agence effectue durant l'eté une série de contrôles pour vérifier la qualité des eaux de baignades : un seuil de pollution de l'eau trop élevé pourrait présenter des risques pour la santé des nageurs, notamment les plus vulnérables.

En 2018, c'est au total 1720 tests qui auront été réalisés du 18 juin au 14 septembre sur les 224 zones de baignades surveillées en France.
Celles-ci se répartissent comme suit : 170 étant des zones d'eau de mer, 54 des zones d'eau douce. 

Le contrôle final de qualité est effectué à partir des résultats obtenus successivement sur les quatre dernières années.

 
© Agence régionale de santé
© Agence régionale de santé


Les baignades en eau de mer sont jugées plus saines dans l'ensemble, puisque sur les 170 zones testées, 158 - soit 92,9% - sont considérées comme étant d'"excellente qualité", 9 de "bonne qualité", 1 de "qualité suffisante" et 1 seule de "qualité insuffisante".

Pour l'eau douce, les scores sont plus bas : 25 points de baignade - soit 47,2% - sont d'"excellente qualité", 19 de "bonne qualité", et 9 de "qualité suffisante".

Un phénomène que Jocelyn Vincent, responsable santé pour l'ARS, explique par la "vulnérabilité" des baignades en eau douce :
 

Les eaux douces, à mesure qu'elles descendent dans les vallées, recoivent les pollutions des collectivités, les pollutions agricoles. Et plus on descend dans la vallée, plus ces pollutions se concentrent.


Le pourcentage de pollution dans ces zones de baignade peut être d'autant plus important du fait des niveaux parfois relativement bas des eaux douces. 
 


Dans l'ensemble, le bilan de l'année 2018 est donc globalement très positif :
99,5% des zones de baignades en Corse sont conformes aux exigences européennes de qualité, c'est à dire qu'elles obtiennent au minim la mention "qualité suffisante".

Un résultat qui dépasse même celui de l'année dernière : 98,6%.

Seules ombres au tableau : les plages du Tavaro, le Golo (baignade de Grigrione) et Castello di Rostino (baignade de Ponte Novu), interdites à la baignade compte-tenu de la qualité des eaux dégradées ou de risques de securité. 

Le derniers résultats actualisés de la qualité des eaux de baignades sont disponibles ici.
 

Sur le même sujet

Manon Lescaut

Les + Lus