Examens 2018
avec

M'alerter dès que les résultats seront publiés

Éducation : créer une mini-entreprise pour comprendre les réalités du monde du travail

La 5e édition du championnat régional des mini-entreprises voit s'affronter aujourd'hui, à Porticcio, 15 projets portés par des classes de tout le territoire. Durant l'année scolaire, des classes volontaires accompagnées d'un enseignant et d'un chef d'entreprise, ont totalement créé leur entreprise.

Par France 3 Corse ViaStella

Circule d'éco est une mini-entreprise créée par des élèves de troisième du collège de la Casinca. Ils ont quatre minutes pour présenter leur projet : produit, financement, stratégie marketing. « Nous avons eu l’idée de confectionner un objet en recyclant des boîtes de conserves », précise un des élèves.

À ce pot d'herbes aromatiques en boîte de conserve recyclée, les participants ont consacré deux heures par semaine en plus des cours, avec un chef d'entreprise et un enseignant pour les guider. « Le but pédagogique, il est multiple. D’abord faire prendre conscience aux élèves de la réalité du monde économique, découvrir le monde de l’entreprise, acquérir de l’autonomie, avoir confiance en soi. Et puis éveiller chez eux la petite flamme qui est leur esprit d’entreprise », indique Christophe Bradaschia, enseignant encadrant.




Volontariat


15 classes de Corse participent à cette opération lancée par le Medef et l'Académie. Pour ce travail de longue haleine, les adolescents se sont portés volontaires. « En tout début d’année, ils sont partants, ça leur plaît de créer une mini-entreprise. L’idée d’entreprendre leur plaît. Et après, au fur et à mesure de l’année, ça devient de plus en plus difficile, du coup, les élèves ont tendance à lâcher un petit peu. Une fois qu’on a le produit fini, ça recommence », souligne Maryline Floume, enseignante.

Dimanche dernier, sur le marché de Bastia, les secondes du lycée Jean Nicoli ont bouclé leur projet avec la vente de leurs bougies. « Ca fait apprendre, ça fait se sentir bien. Et de pouvoir faire une produit nous-mêmes et le vendre, c’est excitant, mais c’est stressant parfois », livre Bernardo Fontolan, élève de seconde lycée Jean Nicoli.

La semaine prochaine, les vainqueurs du championnat régional des mini-entreprises, représenteront la Corse à Paris.



A lire aussi

Sur le même sujet

Corse - Appel à la mobilisation pour la journée mondiale du don de sang

Les + Lus