• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Élections à la chambre d’agriculture de Haute-Corse : les forces en présence 

La campagne pour l'élection de la chambre d'agriculture de Haute-Corse a débuté. Les agriculteurs peuvent voter jusqu'au 31 janvier. Trois listes sont en lice, constituées par la Fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles, les Jeunes agriculteurs et Via Campagnola. 

Par France 3 Corse ViaStella

En Haute-Corse, le siège de président de la chambre d’agriculture est libre. Jean-Marc Venturi ne se représente pas. 

La place intéresse. Ils sont plusieurs à la briguer à commencer par Joseph Colombani, tête de liste Terra Nostra. 

Vice-président sortant, le leader de la FDSEA [fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles] était de la précédente mandature. Il se veut le candidat de la continuité. « C’était une phase de réflexion, de pouvoir mettre en place des études pour en faire des projets. Aujourd’hui, il nous manque qu’à entrer dans l’action », indique-t-il. 
 

Cavalier seul


Entrer dans l'action sans une partie des alliés d'hier. Les Jeunes agriculteurs étaient partie prenante de la victoire de 2013. Aujourd'hui, une partie d'entre eux fait cavalier seul avec la liste Hè Ora.

Ils se disent déçus par la tournure prise par la mandature et veulent faire entendre leur voix. « Il faut refaire le lien avec tous les agriculteurs, certains ne sont plus habituer à retourner à la chambre. Il faut réussir, avec les compétences des techniciens qui sont à la chambre, de les remettre sur leur chemin de départ », indique Cyril Caria, tête de liste Hè Ora. 

 
Élections à la chambre d’agriculture de Haute-Corse : les forces en présence 
Intervenants - Joseph Colombani, tête de liste Terra Nostra ; Cyril Caria, tête de liste Hè Ora ; Mathieu Marfisi, tête de liste Produce Per Campà. Equipe - Sébastien Bonifay ; Rajanoarison Francia ; Jacques Antomarchi.
 

Nouveau visage


Troisième liste, les opposants historiques, Via Campagnola. À leur tête un nouveau visage : Mathieu Marfisi. 

Un nouveau visage, mais le syndicat ne change pas pour autant de discours. « Je me suis retrouvé dans ce message d’agriculteurs qui produisent, qui vivent de leur production, et qui gardent leurs savoir-faire paysans tout en respectant leur environnement, leur terre. Ils produisent un bon produit qui sera in fine sain pour le consommateur », soutient Mathieu Marfisi, tête de liste Produce Per Campà.

 


Trois listes, donc, en course jusqu'au 31 janvier. La campagne s'annonce musclée, la question des sur-déclarations de surface s'y est déjà invitée, mais d'autres dossiers occupent tous les esprits.

Le premier d'entre eux : la future politique agricole commune en 2020. Un enjeu crucial pour les futurs élus.




 

Sur le même sujet

Corse : recrutements toujours plus difficiles pour les emplois saisonniers 

Les + Lus