• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Elections européennes : Henri Malosse en 5ème position sur la liste « Urgence Ecologie »

Bruxelles, le 17 avril / © FTViastella
Bruxelles, le 17 avril / © FTViastella

A moins d’un mois du scrutin, certaines listes viennent seulement de dévoiler l’intégralité de leurs candidats. C’est le cas du mouvement « Urgence écologie ». Henri Malosse y figure en 5ème position.
 

Par Pierrick Nannini

Si l’on excepte Manon Aubry, tête de liste de la France Insoumise qui a grandi à Bonifacio, Henri Malosse est le candidat insulaire qui figure en meilleure position sur les différentes listes européennes, 5ème chez « Urgence Ecologie ».

Cette liste entend proposer une nouvelle offre chez les écologistes en dépassant le clivage gauche-droite.

Portée par Dominique Bourg, l’ancien numéro deux de la fondation Hulot, la liste laisse une avant dernière place symbolique à Delphine Batho, éphémère ministre de l’Ecologie entre 2012 et 2013.

Autre personnalité connue pour son engagement en faveur de l’environnement : le député européen et candidat écologiste à l’élection présidentielle de 1988, Antoine Waechter. Il occupe la 79ème et dernière place.
 

Fibre européenne


Pour Henri Malosse, c’est une première candidature aux élections européennes, mais son engagement est plus ancien.

En témoigne son parcours professionnel, puisqu’il fut notamment président du comité économique et social européen (CESE) entre 2013 et 2015.

A la tête de cet organe consultatif de l’Union Européenne, Henri Malosse a porté un regard critique sur les institutions européennes.

« Sommes-nous dignes de l'esprit des pères fondateurs ? La réponse est non, déclarait-il en 2015, à quelques jours de la fin de son mandat.

L'ensemble du système est lourd, paralysé par un manque d'innovation et des textes inutiles.

Les institutions européennes me font penser à un lièvre qui traverse la route, soudain pétrifié face aux phares d'une voiture. »


C’est certainement ce constat qui le pousse aujourd’hui à briguer un siège de député européen.
 

Rendez-vous politiques manqués 


Soucieux de renouer avec les origines buzinche de sa mère, Henri Malosse s’investit dans la vie politique insulaire dès sa présidence achevée.

Sa candidature aux élections territoriales de 2015, sur la liste menée par le président sortant du conseil exécutif Paul Giacobbi, fait long feu : des divergences concernant sa position sur la liste l’obligent à renoncer. Première déconvenue.

Henri Malosse tente à nouveau sa chance en 2017,  en tant que candidat aux législatives dans la deuxième circonscription de Haute-Corse entre la Balagne, Corte et la plaine orientale. En vain. Avec 1,20 % des suffrages recueillis, il essuie un échec cuisant.

Les suffrages lui seront-ils plus favorables aux européennes cette année ? Cela reste à démontrer.
 

Sur le même sujet

Via Stella est partenaire du Festival "Creazione"

Les + Lus