• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Élections territoriales : La Corse insoumise voit rouge

© FTVIASTELLA
© FTVIASTELLA

Les membres de la direction collégiale de la Corse insoumise ont tenu à rappeler que le mouvement La France insoumise ne se présente pas aux élections territoriales de décembre prochain. La liste menée par Jacques Casamarta ne respecte pas le programme insoumis.

Par France 3 Corse ViaStella

La France insoumise ne fait pas partie des forces en présence aux élections territoriales de décembre prochain. C’est ce qu’a tenu à préciser l’association La Corse Insoumise, représentante du mouvement La France insoumise dans l’île dans un communiqué.

« La France insoumise au niveau national n’a jamais donné son accord et s’est toujours positionnée contre cette alliance avec le Parti communiste », précise Nathalie Bourras membre de la direction collégiale de la Corse insoumise. Le leader de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, a d'ailleurs désavoué ce rapprochement avec le Parti communiste français à plusieurs reprises via son blog et de nombreux tweets. 

Élections territoriales : La Corse insoumise voit rouge
Intervenants : Robin de Mari " France Insoumise Ajaccio " ; Serge Guardiola " Europe Ecologie les Verts Ajaccio ". Reportage : ANTOMARCHI Florence ; FIAMMA Marion ; BURESI Véronique.


« Usurpation d’identité »


En cause : le mouvement n’a pas vocation à passer des accords électoraux et son programme, « L’avenir en commun », défendu au niveau national, n’est pas porté par la liste « L'avenir, la Corse, en commun » menée par Jacques Casamarta. « Le principe c'est de fédérer le peuple, de garder notre cohérence, de garder notre programme de rassembler sous ce programme et de ne pas entrer dans de petits arrangements et qui font perdre la confiance en la politique en générale », estime Robin de Mari membre de la France Insoumise Ajaccio. 

« On ne veut pas faire de tambouille politique, avec cette alliance le mouvement n’a plus de sens », continue Nathalie Bourras. L’association assure qu’elle ne compte pas créer la polémique, et n’agit que pour prévenir les électeurs. Mais elle affirme qu’aucun candidat de la liste de Jacques Casamarta n’est membre de l’association La Corse insoumise. « Ils ne respectent ni le programme, ni la charte du mouvement », précise-t-elle. 

Impossible de savoir le nombre de ses militants. Mais ils reconnaissent qu'ils sont localement minoritaires. Ils suivront sans état d'âme les positions de Jean-Luc Mélenchon. Ce dernier, dans un de ses dernières publications sur son blog appelle à l'abstention tout en précisant quelques lignes plus haut : « Le débat utile en Corse c'est celui à mener avec les autonomistes. »

Si pour les élections territoriales, Nathalie Bourras évoque une « usurpation d’identité », la porte de La Corse insoumise reste ouverte pour de futures élections. À condition de respecter le programme.


A lire aussi

Sur le même sujet

Oscaro racheté par la maison mère d'Autodis

Les + Lus