• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Entreprise : la Corse parmi les régions au taux d’absentéisme le plus fort 

© Maxppp
© Maxppp

Une étude sur l’absentéisme des salariés dans le secteur privé a été publiée jeudi dans le journal Le Figaro. La Corse y figure parmi les régions où ce taux est en forte hausse par rapport à l’année précédente.

Par A.A/France 3 Corse ViaStella avec AFP

6,99 %, c’est le taux d’absentéisme des salariés dans les entreprises privées corses pour l’année 2017. Un chiffre en hausse par rapport à l’année précédente selon le 10e baromètre de l’absentéisme et de l’engagement réalisé par le cabinet de conseil Ayming et publié par le Figaro jeudi. L’étude prend en compte les arrêts maladie, les accidents de travail, les accidents de trajet et les maladies professionnelles. 

Un chiffre qui s’explique notamment par le taux de chômage important dans la région. Conséquence : même si les salariés ne s’épanouissent pas de leur emploi, ils n’en changent pas. Un mécontentement professionnel qui entraîne l’absentéisme. D’autres régions subissent ce schéma : l’Occitanie (5,50 %), le Grand Est (5,06 %) et la Normandie (4,90 %). 

 
Entreprise : la Corse parmi les régions au taux d’absentéisme le plus fort 
Intervenants - Marie-France Giovannangeli, Directrice des ressources humaines d'une enseigne de bricolage ; Romain Medori, Psychologue du travail. Equipe - Kael Serreri ; Marion Fiamma ; Ramsey Kinany.
 

Troisième année de hausse


Au niveau national, les chiffres sont à la hausse, et ce, pour la troisième année consécutive. Ainsi le taux d’absence s’est élevé en moyenne à 4,72 % en 2017 (4,59 % en 2016), ce qui représente 17,2 jours d’absence par an et par salarié. Trois secteurs sont particulièrement touchés par cette augmentation : la santé (5,31 % contre 5,04 % en 2016) ; l’industrie (3,94 % contre 3,43 % en 2016) et le commerce (4,86 % contre 4,30 % en 2016). 

Les femmes sont plus absentes que les hommes, les taux atteignent respectivement 5,3 % contre 3,54 %. « En dépit des évolutions sociétales, les femmes gèrent toujours plus de charges domestiques […] et sont plus en situation monoparentale que les hommes », précise le baromètre. Plus fatiguées, leur santé est donc plus fragilisée. 

L’absentéisme frappe fortement les salariés de plus de 55 ans, il s’élève à 7,11 % en 2017. Pour cette catégorie, il est caractérisé par des arrêts de travail plus long. L’étude relève que 45 % de leurs absences correspondent à plus d’un moins d’arrêt consécutif. 



 

Sur le même sujet

Entretien : Joseph Magnavacca, directeur de la santé publique à l'ARS de Corse

Les + Lus