L’évolution du vote nationaliste au fil des élections territoriales

© IPSOS/FTVIASTELLA
© IPSOS/FTVIASTELLA

À la vue des résultats du premier tour de l’élection territoriale, les nationalistes confirment donc et amplifient même les résultats obtenus depuis 2014.

Par France 3 Corse ViaStella

À l’annonce des résultats du premier tour des élections territoriales, dans les rangs de « Pè a Corsica » l’émotion est contenue. Les militants assistent à une simple poignée de main entre Jean-Guy Talamoni l’indépendantiste et Gilles Simeoni l’autonomiste.

Les accolades sont nombreuses. Elles sont le symbole d’une union et d’un combat long de 50 ans. La vague nationaliste est considérable. À elle seule, « Pè a Corsica » rassemble 45,36% des suffrages. Un score beaucoup plus élevé que ce que les leaders de la majorité territoriale sortante attendaient.

L’évolution du vote nationaliste au fil des élections territoriales
Edmond Simeoni; Gilles Simeoni, tête de liste "Pè a Corsica"; Paul-André Colombani, député "Pè a Corsica"; Lionel Mortini, maire de Belgudè Candidat "Pè a Corsica"; Petr'Antone Tomasi, candidat "Pè a Corsica" - France 3 Corse ViaStella - Anne-Marie Leccia, Images FTVIASTELLA

15 000 électeurs gagnés en deux ans


Ils laissent ainsi loin derrière eux leur principal opposant. Selon eux, cela témoigne d’un long travail de terrain. « Il y a eu un évènement politique sans précédent en Corse, un véritable raz de marée démocratique. Ce raz de marée signifie à la fois que les Corses veulent continuer sur le chemin qui a été ouvert en 2015, nous font confiance pour cela, demandent à Paris, enfin d’ouvrir un dialogue avec la Corse. Et en même temps, ce raz de marée démocratique créé, à notre charge, une immense responsabilité », indique Gilles Simeoni.

© IPSOS/FTVIASTELLA
© IPSOS/FTVIASTELLA

L’évolution du score de tous les nationalistes entre les deux scrutins est édifiante. De 27,91% en 2015 à 52,05% en 2017. Ils gagnent en tout 15 000 électeurs en deux ans.

Mais corolaire sans doute de cette prise de conscience de ces responsabilités, si les cris de joies ont retenti des permanences aux bureaux de vote, les commentaires étaient déjà dans la réflexion hier, dimanche. « Je crois qu’Ajaccio est engagée comme toute la Corse dans ce processus historique, dans cette volonté d’émancipation qu’a témoigné ce soir le peuple corse », souligne Josepha Giacometti, co-listière " Pè a Corsica ". 



Depuis 2004, l’ascension du score global des nationalistes est constante en pourcentage et surtout en nombre de votants. La progression est d’abord celle des petits pas avant de devenir un raz de marée historique. Mais jusqu’où cela ira-t-il ?


A lire aussi

Sur le même sujet

suivez les élections régionales sur France Info

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

L’évolution du vote nationaliste au fil des élections territoriales

Près de chez vous

Les + Lus