Expo Sguardi à Bastia : apprendre à regarder l'autre

L'un des portraits signés Amandine Battini Joset exposés à l'Arsenale. / © Viastella
L'un des portraits signés Amandine Battini Joset exposés à l'Arsenale. / © Viastella

Sguardi, c'est un regard sur les communautés installées en Corse, des visages venus d’ailleurs immortalisés par 6 photographes insulaires dont Amadine Battini Joset que nous avons rencontrée. L'exposition se tient à l'Arsenale du musée de Bastia jusqu'en septembre. 

 

Par Raphaelle Duroselle

Olivier Laban Mattei est parti à la rencontre des manouches et des gitans.

Lea Eouzan a suivi les italiens, et Rita Scaglia les portugais.  

Armand Luciani, pour sa part, a immortalisé les lieux de passage au cœur du maquis, et Christian Buffa s'est intéressé à la communauté magrébine.

 


Mais derrière ses générations présentes sur l’île depuis plusieurs décennies, notre regard s’est posé plus particulièrement sur les images d’Amandine Battini Joset.

 
Le regard, comme une passerelle vers la différence. / © viastella
Le regard, comme une passerelle vers la différence. / © viastella


La jeune photographe a percé l’univers de la première famille de réfugiés syriens, à Belgodère.

Entre portraits et paysages, Amandine nous livre sa vision poétique d'un vécu chaotique :

 




 

Sur le même sujet

Cargo échoué à Bonifacio : entretien avec le responsable de la réserve naturelle

Les + Lus