• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Fibre optique en Corse : un défi technique à relever

© JOEL SAGET / AFP
© JOEL SAGET / AFP

C'est le plus gros marché public de Corse. D'ici 2023 toute la région doit être équipée de la fibre. Et pour mener à bien ce chantier dans les délais impartis il faut de la main d oeuvre. Depuis la rentrées de jeunes insulaires sont donc formés pour devenir techniciens.

Par Sébastien Bonifay

Il va falloir être capable de raccorder tous les foyers insulaires à la fibre dans les cinq ans. 

Le défi est de taille pour SFR, qui a remporté l'appel d'offres lancé par la Collectivité de Corse. 

 

Et il implique d'être prêt, logistiquement parlant. 
La filiale qui en a la charge, Corsica Fibra, aura besoin de 250 techniciens. 

Alors il va falloir recruter. Et former. 
C'est le but des formations condensées qui préparent les nouvelles recrues à l'installation de la fibre optique, comme nous l'explique l'un des responsables :
 

 Nous avons accueilli depuis le lancement de ce marché une quarantaine de personnes à travers quatre sessions de formation. Des formations d'une durée d'environ deux mois, à l'issue desquelles les personnes auront les compétences nécessaires pour commencer à être sur les chantiers. 

 

ILLUSTRATION/ Chantier fibre optique / © F3LR
ILLUSTRATION/ Chantier fibre optique / © F3LR


Recruter localement et créer de l'emploi. 
Deux exigences de la CDC. 

Qui avaient été moyennement appréciées par Josiane Chevalier, la préfète de Corse. 
Dénonçant une volonté de favoritisme régional, elle avait demandé la suspension du marché. 

En vain. 

 


 



C'est le plus gros marché public qu'a passé la Collectivité sous cette mandature, à hauteur de 52 millions d'euros.  
Gilles Simeoni, aujourd'hui, assume toujours son choix:
 

Il fallait que ce marché, comme tous les autres, ait un maximum de retombées économiques et sociales positives, dans le respect des règles du droit. Nous sommes dans ce respect, et nous avons construit un marché qui va permettre notamment à des dizaines de jeunes qui étaient sans emplois d'en décrocher un. 


le cycle de formation va se poursuivre jusqu'à la fin de l'année. 
78 personnes, en tout, y participent. 


 

 

Sur le même sujet

Xylella : les oléiculteurs corses estiment que des arbres seraient déjà touchés dans l’île

Les + Lus