• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Football : François Ciccolini, entraîneur de Laval, suspendu cinq mois, dont trois ferme

© PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP
© PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

L’entraîneur de l’équipe de Laval, François Ciccolini, a été suspendu cinq mois, dont trois ferme, par la commission de discipline de la fédération française de football. Il avait menacé un journaliste de France Bleu Mayenne après un match de championnat le 10 août dernier. 

Par France 3 Corse ViaStella avec AFP

La commission de discipline de la Fédération Française de Football (FFF) a annoncé ce vendredi suspendre cinq mois, dont trois ferme, François Ciccolini, entraîneur de Laval. Selon un communiqué, elle lui reproche « un comportement intimidant et menaçant envers un journaliste ». 

L’entraîneur avait été suspendu dès le 16 août, à titre conservatoire, par la FFF. Le 10 août dernier, après une défaite à Boulogne-sur-Mer, un journaliste de France Bleu Mayenne avait posé une question sur les choix tactiques de François Ciccolini. Réponse de l’intéressé : « Peut-être que je vais te frapper la tête par terre […] j’ai ce qu’il faut, je vais te frapper d’un coup de crosse à la tête ». 
 

Excuses


Dans un premier temps, le club de Laval avait pointé du doigt la responsabilité du journaliste. Dans un communiqué, il avait avancé une question posée hors du cadre protocolaire de la FFF. C’est dans un second communiqué, publié quelques jours plus tard, que François Ciccolini avait présenté ses excuses. Il affirmait alors que « ses paroles [avaient] dépassé sa pensée ».

Selon Ouest-France, après ces excuses, le journaliste aurait retiré sa plainte. 


 

Sur le même sujet

Comment est utilisé le fonds social européen en Corse ?

Les + Lus