• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Gilles Simeoni : « Il y a une continuité dans l’attitude de l’État qui est extrêmement inquiétante » 

© FTVIASTELLA
© FTVIASTELLA

Gilles Simeoni, président du conseil exécutif de Corse, était l’invité du Corsica Sera vendredi. Il est notamment revenu sur la visite en Corse d’Édouard Philippe, Premier ministre, les 9, 10 et 11 décembre prochains. 

Par France 3 Corse ViaStella

Les dates sont fixées, les 9,10 et 11 décembre prochains Édouard Philippe, Premier ministre, sera en visite en Corse. Si l’agenda n’est pas encore officiel, aucune rencontre avec les élus de la collectivité de Corse n’est prévue. 

Vendredi lors d’un entretien sur le plateau du Corsica Sera, Gilles Simeoni, président du conseil exécutif de Corse, s’est notamment exprimé à ce sujet : 

Allez-vous rencontrer le Premier ministre ? 

« Au moment où je vous parle, ce n’est pas projeté par le Premier ministre. Ça fait partie des points d’interrogation, et même des inquiétudes. Nous entendre dire que le Premier ministre trouverait peut-être une demi-heure pour caler un rendez-vous avec le président du conseil exécutif et peut-être pas avec le président de l’Assemblée de Corse, parce que ses rendez-vous sont extrêmement chargés. 

Je crois que c’est une façon de mépriser les élus de la Corse, de mépriser le suffrage universel qui s’est largement exprimé en décembre dernier. Cette fois-ci, on ne peut plus prétendre que ce serait la conséquence d’une manifestation intempestive, ce n’était d’ailleurs pas le cas avant la venue du président Macron. Au contraire, il y a une continuité dans l’attitude de l’État qui est extrêmement inquiétante ». 

Irez-vous le rencontrer dans ces conditions-là ? 

« Nous avons dit ce que nous avions à dire. Il y a aujourd’hui une nouvelle donne, indépendamment du fond politique qui persiste et pour lequel nous continuons à espérer que le président de la République, le Premier ministre, l’État vont enfin ouvrir un véritable dialogue. 
Il y a l’élément économique et social qui est extrêmement prégnant, avec une prise de position très forte qui permet au Premier ministre de faire la preuve de sa volonté d’ouverture. »

L'intégralité de l'entretien avec Gilles Simeoni : 
 
Gilles Simeoni : « Il y a une continuité dans l’attitude de l’État qui est extrêmement inquiétante » 
Intervenants - Gilles Simeoni, président du conseil exécutif de Corse. Equipe - France 3 Corse ViaStella


 

A lire aussi

Sur le même sujet

La visite d’Édouard Philippe en Corse annulée : la classe politique insulaire réagit 

Les + Lus