• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Haute Corse : Quartiers Sud, l’autre Bastia ? 

Comment vit-on dans les "quartiers populaires" de Bastia ? Quelles sont les problématiques d'accès à l’emploi, la culture, de la sécurité ? Quelle influence y ont aménagement urbain, politique de la ville, ou monde associatif ?
On en parle dans Inchiesta ce mercredi soir à 20h45

Par Kael Serreri

Considérés comme des quartiers sensibles, les quartiers sud de Bastia bénéficient d’un programme de rénovation urbain et de politiques de la ville spécifiques destinées à lutter contre les inégalités.

Si l’attachement des habitants au territoire est réel, les difficultés sociales et économiques persistent.

Montesoro, Lupinu et Paese Novu : des noms qui véhiculent souvent une mauvaise image en dehors du périmètre de Bastia Sud. Les quartiers historiques de la ville ont mauvaise presse et traînent une réputation de zones défavorisées où l’insécurité et la délinquance sont plus importantes que dans les autres quartiers de Bastia. 

Pourtant, la réalité est bien loin des clichés : aujourd’hui, les quartiers Sud sont considérés comme une force du territoire : 12 000 habitants, un taux de délinquance dans la moyenne communale, de nombreux commerces et infrastructures ainsi qu’une identité forte.

Après 20 ans de politique de la ville, la situation s’améliore dans les quartiers Sud mais les difficultés urbaines sociales et économiques persistent. Dans la zone classée « quartier prioritaire de la ville » sont concentrés 90% des logements sociaux de la ville, 35% de la population vit sous le seuil de pauvreté et le taux de chômage est supérieur de dix points à celui du reste de la ville.

Comment vit-on dans ce que l’on appelle les quartiers populaires de Bastia ? Quelles sont les problématiques de l’accès à l’emploi, à la culture, de la sécurité ? Comment l’aménagement urbain, la politique de la ville, ou le monde associatif influent-il sur la vie dans ces quartiers ?

Pour en parler, sur le plateau d’Inchiesta diffusé ce mercredi soir à 20h45, trois invitées :
Emmanuelle de Gentili, 1ere adjointe au maire de Bastia, déléguée à la politique de la Ville, au renouvellement urbain et à la vie des quartiers.
Fabienne Giovannini, présidente de l’Office Public de l’Habitat de la CDC – Conseillère territoriale Femu a Corsica. OPHLM est le principal bailleur social à Bastia.
Et enfin Danielle Mattei, directrice de l’association Alpha, présente dans les quartiers sud de bastia depuis 1995.

extrait d'Inchiesta
Extrait d'Inchiesta

Sur le même sujet

Tourisme : découvrir la Corse grâce au wwoofing 

Les + Lus