• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Limitation à 80km/h, derniers jours de pédagogie en Corse

© Christian Giugliano/FTVIASTELLA
© Christian Giugliano/FTVIASTELLA

Depuis le 1er juillet, la vitesse autorisée est passée de 90 à 80 km/h sur la quasi-totalité du réseau routier insulaire. Avant de passer à la sanction pour ceux qui viendraient à l'oublier, les services de gendarmerie mènent les dernières opérations de sensibilisation dans l'île. 

Par France 3 Corse ViaStella

Sur les routes secondaires insulaires, les panneaux ont été changés. Oubliés les 90 km/h, depuis le 1er juillet la limitation de vitesse est désormais fixée à 80 km/h et pas un de plus. 

2 200 kilomètres de routes en Haute-Corse, et 1 640 kilomètres en Corse du Sud sont concernés par cet abaissement. Et ça ne fait pas que des heureux. "Ce n’est pas terrible du tout. C’est plus dangereux qu’autre chose. On est sur le compteur, on n’arrive pas vraiment à se concentrer sur la route", indique un automobiliste. "Au niveau des flashs ils auraient pu attendre encore un peu avant de sanctionner tout de suite", continue un autre. 
 
Limitation à 80km/h sur les routes secondaires, l’adaptation s’annonce compliquée en Corse 
Equipe - Sébastien Bonifay ; Christian Giugliano ; Julien Castelli

L'adaptation risque d'être encore plus difficile pour les vacanciers étrangers. Ils sont venus pour admirer les paysages, et tenter de ne pas se perdre sur les routes de l'île. Alors s’il faut en plus surveiller les panneaux, ça risque de devenir compliqué.

Les touristes anglais sont ainsi habitués à rouler à 96 km/h sur les mêmes routes. "On espère que tout est indiqué, que les panneaux sont tous changés. Si ce n’est pas le cas, ça va nous poser des problèmes. On devra payer des amendes et repartir chez nous les poches vides", plaisante l’un d’entre eux. 

Qu'il se rassure. Depuis plusieurs jours, la gendarmerie multiplie les opérations de communication et de sensibilisation. Dans un premier temps, avant toutes sanctions, qui ne devraient pas intervenir avant août, il s'agit de marteler le même message de prévention routière : la vitesse excessive est en cause dans un accident sur deux. 
 
Limitation à 80km/h, derniers jours de pédagogie en Corse
Intervenants - Caroline Tharot, procureur de la République de Bastia; Equipe - Emilie Arraudeau, François-Albert Bernardi

Pour s'assurer de rester à 80 km/h, il reste aussi le GPS. De plus en plus utilisé, il prévient le conducteur dès que celui-ci dépasse la vitesse autorisée. La plupart des touristes en demandent un lors de la location de leur véhicule. Mais attention, car à l'écart des caméras, les loueurs reconnaissent que les cartes GPS n'ont pas été mis à jour et ne prennent pas en compte les 80 km/h de la réforme.

Mais que les touristes se rassurent, en Corse, l'été, le trafic routier est tel qu'ils ont peu de chance de dépasser les 80 km/h pendant leur séjour. 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Entretien avec François Charles, président de l'association l'Arcu

Les + Lus