Le maire de Sartène condamné à 30 mois de prison avec sursis

Le maire de Sartène condamné à 30 mois de prison avec sursis
Le tribunal correctionnel d'Ajaccio a rendu ce 9 décembre son jugement dans l'affaire des emplois fictifs à la mairie de Sartène. Le maire et la directrice générale des services ont été condamnés à des peines de prison avec sursis. - France 3 Corse ViaStella - M.Françoise Stefani

Le tribunal correctionnel d'Ajaccio a rendu ce 9 décembre son jugement dans l'affaire des emplois fictifs à la mairie de Sartène. Le maire et la directrice générale des services ont été condamnés à des peines de prison avec sursis.

Par Céline Serrano

Poursuivi dans le cadre d’une enquête sur des emplois fictifs à la mairie de Sartène entre 2013 et 2014, le maire de Sartène, Paul Quilichini, a été condamné à 30 mois de prison avec sursis, peine assortie de 5 ans d’inéligibilité.

Le tribunal correctionnel d’Ajaccio qui a rendu son jugement ce vendredi matin, a suivi les réquisitions du Procureur. L’audience s’était tenue le 6 décembre dernier.

La directrice générale des services à l’époque des faits, Paule Giudicelli, a été condamnée à un an de prison avec sursis.
La défense devrait faire appel de cette décision, un appel qui est suspensif.

A lire aussi

Sur le même sujet

Municipales 2020 : Entretien avec Paul-Félix Benedetti, chef de file de Core in Fronte

Les + Lus