Maurice Szafran, les femmes, les bars, la Corse... et le 93

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Corse ViaStella

Pour le journaliste et écrivain Maurice Szafran, invité du Grand Journal de Canal+ vendredi, dans les cafés en Corse, "les femmes sont aussi mal accueillies que dans le 93". Des propos qui ont aussitôt déclenché un torrent de commentaires sur les réseaux sociaux, non sans une bonne dose d'humour. 

Le Grand Journal du 09/12 - Avec Natacha Polony et Maurice Szafran

Le journaliste et écrivain, également ancien PDG de l’hebdomadaire Marianne, Maurice Szafran était l'invité du Grand Journal de Canal+, vendredi.

Invité à réagir après un reportage, filmé en caméra cachée, diffusé sur France 2, où l’on peut voir deux femmes mal accueillies dans des cafés de la Seine Saint Denis, Maurice Szafran a comparé la situation du 93 avec la Corse.

"Je sais que je vais me faire agonir ce soir, mais il y a une île, tout ce qu’il y a de plus française, où dans les cafés, les femmes aussi sont mal accueillies. Il n’y a pas que dans le 93", sort Maurice Szafran (à partir de 16' dans la vidéo).

André Manoukian interroge: "L'île c'est au sud, c'est ça?..." "C'est la Corse?", entend-on.

"Oui", renchérit l'intéressé, "c’est une île qui est un peu au sud". "Mais ça existe aussi sûrement en Province...", tente la chroniqueuse Ornella Fleury. "Non, je n'ai jamais vu ça en Province", ajoute Maurice Szafran. 

Reportage dans un bar d'Ajaccio, pour vérifier... 
durée de la vidéo: 01 min 52
Maurice Szafran, les femmes, les bars, la Corse et le 93 ©France 3 Corse ViaStella

#ParleCommeSzafran 

Sur Twitter, le hashtag #ParleCommeSzafran a aussitôt déclenché une avalanche de commentaires en réaction aux propos du journaliste et écrivain. Jusqu'à 136 tweets lancés en une heure de temps. Le #ParleCommeSzafran a ainsi été utilisé plus de 800 fois dans la journée de samedi, atteignant potentiellement 236,965 utilisateurs.

La plupart des réactions prennent le parti de s'en moquer, non sans manquer d'égratiner au passage Maurice Szafran... A qui le tour? 


"J'ai été maladroit"

Face à l'ampleur du phénomène sur les réseaux sociaux, Maurice Szafran, regrettant cette polémique, a adressé un petit mot à l'adresse de l'équipe du Grand Journal, repris lors de l'émission du 12 décembre.

"Je n'ai évidement pas voulu comparer", "j'ai été maladroit", a-t-il écrit. Dont acte.