• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Méditerranée: la Corse propose d'accueillir les migrants du Lifeline

25/06/2018 - Un cargo danois transportant 108 migrants, secourus vendredi au large de la Libye, a finalement été autorisé dans la nuit de lundi à mardi à accoster en Sicile. / © FELIX WEISS / MISSION LIFELINE E. V. / AFP
25/06/2018 - Un cargo danois transportant 108 migrants, secourus vendredi au large de la Libye, a finalement été autorisé dans la nuit de lundi à mardi à accoster en Sicile. / © FELIX WEISS / MISSION LIFELINE E. V. / AFP

Le président de l'Assemblée de Corse, Jean-Guy Talamoni, s'est dit lundi sur France Inter "disposé à porter secours" aux 234 migrants recueillis sur le Lifeline, ajoutant que "juridiquement", "l'accord de l'Etat" était nécessaire.

Par GB avec FP / France 3 Corse ViaStella

C'est la seconde fois que le dirigeant nationaliste propose la Corse comme port d'accueil transitoire, dans un contexte de dialogue bloqué avec Paris.
 
Le président de l'Assemblée de Corse, Jean-Guy Talamoni, s'est dit lundi "disposé à porter secours" aux migrants recueillis sur le Lifeline. Il a toutefois ajouté sur France Inter que "juridiquement, il faut évidemment l'accord de l'Etat pour que les choses se fassent".

"Devant une situation de détresse, la première attitude à avoir est de porter secours. Si cela passe par l’ouverture d’un port corse, nous ne pouvons qu’y être favorables", a-t-il ajouté mardi dans un communiqué.

S'agissant "de l’accueil pérenne des migrants", Jean-Guy Talamoni indique partager "la seule position logique, humaine et rationnelle" exprimée par le pape François, "une répartition équitable" entre tous les pays européens. "Dans cette perspective de répartition, la Corse dispose de capacités d’accueil évidemment modestes", a-t-il ajouté.
 

1 000 migrants secourus dimanche au large de la Libye

La situation reste difficile en Méditerranée après un week-end où près de 1.000 migrants ont été secourus pour la seule journée de dimanche au large de la Libye.

Le Lifeline, affrété par l'ONG allemande du même nom, reste bloqué en mer Méditerranée depuis quatre jours. Le ministre italien de l'Intérieur Matteo Salvini a confirmé lundi sa ligne dure à l'encontre des ONG venant en aide aux migrants.

Un cargo danois transportant 108 migrants, secourus vendredi au large de la Libye, a finalement été autorisé dans la nuit de lundi à mardi à accoster en Sicile, mais l'incertitude régne toujours sur le sort de 234 autres migrants à bord du Lifeline.

Lors d'une conférence de presse Matteo Salvini a répété que le Lifeline ne seraient pas autorisés à accoster en Italie. Il a au passage égratigné la France, jugeant qu'Emmanuel Macron était "proportionnellement 15 fois plus méchant" que le Premier ministre hongrois Viktor Orban, dans son refus de respecter les quotas de réallocation de migrants en Europe. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Santé : une journée de sensibilisation au moustique tigre et ses dangers pour des élèves ajacciens

Les + Lus