Le monde agricole touché de plein fouet par la neige et la pluie

La météo et les intempéries des derniers jours touchent aussi le monde agricole. Difficile de planter, ou de récolter. La vente est elle aussi directement impactée. Exemple en région bastiaise.

Par France 3 Corse ViaStella

Les images de paysages insulaires couverts de neige sont encore récentes dans les mémoires. Après les flocons, c'est au tour de la pluie de s'abattre sur l'île.

Conséquences aujourd'hui le monde de l'agriculture est au ralenti, c'est le cas d’un maraîcher de la Haute-Corse qui est contraint de repousser la date de plantation de courgettes. « Il ne fait que pleuvoir. Ca fait qu’on ne peut pas planter, les terrains sont saturés d’eau. La conséquence aujourd’hui c’est qu’on va arriver tard dans la saison et qu’on n'aura plus de production précoce », explique Jean-Jacques Fieschi, agriculteur.

Depuis fin février, son exploitation est à l'arrêt. C'est tout un hectare qui est en attente du retour des beaux jours. « Ensuite, il faut entrer avec les tracteurs, pouvoir installer les mini-tunnels, comme ils sont installés là », continue l’agriculteur.

« Cette année, c’était un peu plus difficile »


Dans cette petite épicerie bio du centre de Bastia, les effets de la succession des phénomènes météorologiques sont présents. Sur les étalages en plus petite quantité des fruits et des légumes de saison.



« Évidemment, les mois de janvier et février sont des mois commercialement plus difficiles en Corse. On l’a toujours vécu. Les commerçants sont habitués. Cette année par rapport au climat, c’était encore un peu plus difficile », souligne Guy Revellin – Clerc, gérant d’une épicerie bio.

Si le soleil a un peu montré le bout de son nez ces derniers jours, reste à savoir si la météo sera plus indulgente dans les prochains jours.


Sur le même sujet

"Bastia 1975, les lendemains d'Aleria" - Extrait

Les + Lus