Présidentielle : cherche assesseurs désespérément en Corse

© BEHROUZ MEHRI / AFP
© BEHROUZ MEHRI / AFP

Comme au premier tour de l’élection présidentielle, la "chasse" aux assesseurs se poursuit en Corse. Le dépôt des listes est clos depuis jeudi 18h, et comme au premier tour les mairies peinent à trouver des assesseurs pour tenir les bureaux de vote.

Par France 3 Corse ViaStella

Mission recrutement à la mairie de Bastia : plus de Parti socialiste, ni de Républicains... Et cela pose problème. Pas ou peu d'assesseurs pour les deux candidats finalistes dans les 26 bureaux de votes de la ville. Ici, on en compte 2 pour Emmanuel Macron, 11 pour Marine Le Pen.

"On a demandé à nos militants d'être disponibles dimanche au cas où il n'y aurait pas assez d'assesseurs (...) et on a demandé s'il y avait des employés municipaux qui voulaient venir bénévolement faire l'assesseur", explique Pierre Savelli, maire nationaliste de Bastia. 

A Ajaccio, le compte est également loin d'être bon. A deux jours du second tour, sur 82 assesseurs nécessaires, 59 manquent à l'appel. Le parti d'Emmanuel Macron en a fourni 23, celui de la candidat d’extrême droite… 0.

Une pénurie d’assesseurs qui lors du premier tour avait retardé les opérations de vote dans certains bureaux insulaires. Faute d'assesseurs désignés ou de bénévoles, certains employés municipaux seront réquisitionnés.

Présidentielle : cherche assesseurs désespérément en Corse
Pierre Savelli, maire de Bastia; Jean-Joseph Mattei, directeur du bureau des élections à la Mairie d'Ajaccio;  - France 3 Corse ViaStella - Marianne Romani, Emilie Gouveia Vermelho

 

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Foire de la châtaigne de Bocognano : les scolaires ouvrent le bal

Près de chez vous

Les + Lus