Référendum sous haute tension ce dimanche en Catalogne

© FTVIASTELLA
© FTVIASTELLA

Le gouvernement régional catalan assure ce dimanche matin être en mesure d'organiser comme prévu un référendum d'autodétermination dans des conditions démocratiques, en dépit de son interdiction par Madrid.

Par FTVIASTELLA avec AFP

C’est un scrutin que Madrid veut empêcher à tout prix. Ce dimanche, gouvernement régional catalan est pourtant déterminé à organiser un référendum d'autodétermination, en dépit de son interdiction par Madrid.

Nous pouvons tenir un référendum d'autodétermination assorti de garanties comme nous nous y étions engagés


a déclaré le porte-parole du gouvernement Jordi Turull. Il a affirmé que le gouvernement disposait d'un "recensement universel" qui permettrait aux électeurs de voter dans n'importe quel bureau en Catalogne.

Des policiers de Catalogne ont commencé, ce dimanche aux alentours de 7 heures, à s'approcher de bureaux de vote occupés par des militants décidés à protéger le référendum sur l'indépendance interdit pour parler aux manifestants, ou les observer sans intervenir.

La justice avait ordonné mercredi que la police régionale, éventuellement assistée par la garde civile et la police nationale, déployées en force dans la région avec des renforts de quelque 10.000 agents, déloge les manifestants dimanche à 6 heures du matin au plus tard.

Mais les Mossos, proches des Catalans, avaient répondu qu'ils ne mettraient en œuvre la mesure d'expulsion qu'en l'absence de risque de troubles.

Une majorité d'habitants de cette région du nord-est, représentant 20% du PIB, souhaite un référendum légal, mais ils sont très divisés sur l'indépendance, presque à parts égales. Le gouvernement du conservateur Mariano Rajoy était décidé à l'interdire, soulignant qu'il est contraire à la Constitution, comme en France, en Italie ou en Allemagne.

Mais les autorités régionales ont encore assuré samedi que tout était en place pour le vote, dans quelque 2.300 centres, afin que 5,3 des 7,5 millions de Catalans puissent participer.

REPORTAGE DE NOS ENVOYES SPECIAUX Dominique Moret, Thierry Guespin :


Référendum sous haute tension en Catalogne
Madrid veut empêcher le scrutin à tout prix. Des policiers ont été appelés en renfort.. Les indépendantistes occupent les écoles qui serviront de bureaux de vote demain. Une délégation d'élus nationalistes de Corse a fait le déplacement pour suivre ce scrutin. - France 3 ViaStella

 

Sur le même sujet

Affaire Manunta : une enquêtrice placée sous protection policière

Les + Lus