• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Des résistantes et enfants de résistants corses lancent un appel contre le Front national

Cinq anciennes résistantes, déportées et enfants de résistants signent un texte mettant en contre le Front national. « N’oubliez jamais le sacrifice des 170 patriotes résistants corses qui ont donné leurs vies pour que nous puissions vivre libres », expriment-elles.

Par France 3 Corse ViaStella

« La mémoire est notre conscience, notre avenir, n’oublions pas ce que nous ont transmis nos parents résistants, déportés, torturés, emprisonnés, sauvagement abattus… ils se sont battus contre l’occupant fasciste italien ou allemand, ils ont donné leur vie pour que nous puissions être libres !  », écrivent cinq anciennes résistantes, filles de résistants et déportées, à l'occasion de la journée nationale du souvenir des victimes et héros de la déportation.

Des résistantes et enfants de résistants corses lancent un appel contre le Front national
Intervenants : Noêlle VINCENSINI Déportée à Ravensbruck, Isabelle GAGGINI, fillle de Geneviève Anthonioz De Gaulle - Florence Antomarchi et Sylvie Wolinski

"Fascisme"

Dans une tribune, elles appellent à voter contre Marine Le Pen, rappelant notamment : « Le FN est depuis sa création lié aux organisations les plus dures de France et d’Europe : figures de la collaboration, Gud, skinhead, nostalgiques du IIIème Reich, néo-nazis. L’arrivée de Marine Le Pen à la tête du parti n’a rien changé à cela. »

Noëlle Vincensini, résistante, déportée à Ravensbrück ; Jacqueline Arrii Wroblewski, résistante corse ; Isaline Amalric Choury, nièce de Danielle Casanova, résistante, exterminée au camp de Birkenau ; Marie-Jeanne Nicoli, petite fille de Jean Nicoli, Résistant, assassiné par les fascistes italiens ; Isabelle Anthonioz Gaggini, fille de Geneviève de Gaulle Anthonioz, résistante, internée et déportée à Ravensbrück; Laura Cassetari, fille de Paul Cassetari, résistant cheminot communiste déporté et mort à Buchenwald et demandent : « N'oubliez jamais le sacrifice des 170 patriotes résistants corses qui ont donné leurs vies pour que nous puissions vivre libres. »

Voici le texte en intégralité :

 

Sur le même sujet

Entretien avec François Charles, président de l'association l'Arcu

Les + Lus