Pour Rinnovu, Gilles Simeoni n’est « pas à la hauteur »

Conférence de presse de Rinnovu mercredi matin à Bastia. / © France 3 Corse ViaStella
Conférence de presse de Rinnovu mercredi matin à Bastia. / © France 3 Corse ViaStella

Le parti indépendantiste Rinnovu s’est exprimé ce matin à Bastia, au sujet du projet du président de l’exécutif corse, Gilles Simeoni,  de créer un grand parti nommé « Femu a Corsica ».

Par A.P.

« La démarche philosophique indiquée par Gilles Simeoni ne semble pas être à la hauteur des enjeux qui attendent la Corse » : c’est ainsi que Rinnovu a qualifié le projet du président de l’exécutif.

Gilles Simeoni souhaite en effet créer « Femu a Corsica », un grand parti de gouvernement fusionnant les modérés de A Chjama, Inseme per a Corsica et le Partitu di a Nazione.
En décembre ce parti annonce son intention de reproduire aux territoriales la démarche Per a Corsica - union au 1er ou au 2e tour - avec les indépendantistes de Corsica Libera.

Une réunion fondatrice est d’ailleurs prévue ce samedi entre les différents partis concernés et une assemblée constitutive en septembre.

Le parti indépendantiste Rinnovu, qui n’est pas prévu dans les plans de Femu a Corsica, a critiqué le projet : « On est plus dans une démarche de chef de Parti que dans celle d’un Président fédérateur », argue le communiqué.


Les militants de longue date oubliés, selon Rinnovu


« Elle s’apparente plus à la nécessité d’assurer le recyclage des élus en déshérence de la Giaccobby et la Roccaserry et de fédérer tous les « nouveaux patriotes de la 25e heure », au détriment de l’union de tous les nationalistes »

Rinnovu critique ainsi le ralliement d’élus divers droite et divers gauche à Gilles Simeoni, qualifiés de « nouveaux Corsistes » au détriment « des militants qui se battent depuis 40 ans sur tous les terrains de lutte ».

 

Interview de Paul-Félix Benedetti

Face à Femu a Corsica, Rinnovu appelle donc à la Scelta patriottica, un regroupement stratégique de la famille nationaliste.

« Rinnovu reste attaché à l’union des nationalistes. « A Scelta Patriottica », porteuse d’espoir, doit être une réalité politique car elle est espérée et souhaitée par une grande partie de l’électorat nationaliste. Dans les jours à venir, nous prendrons d’ailleurs contact avec l’ensemble du Mouvement National, pour évoquer la question des possibilités d’une hypothétique union aux élections. »

En cas d’échec, les militants de Rinnovu prévoient de se présenter seuls aux prochaines élections territoriales prévues en décembre 2017.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

suivez les élections régionales sur France Info

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Logements sociaux : jours de pluie riment avec inondation à la résidence Pietralba 2

Près de chez vous

Les + Lus