Risque incendie : la Corse sous la menace d'un coup de vent

Illustration- Opération de recherches à bord 'un hélicoptère de la gendarmerie du PGHM. / © Paul Gambiez / AFP
Illustration- Opération de recherches à bord 'un hélicoptère de la gendarmerie du PGHM. / © Paul Gambiez / AFP

Les services de secours et d'incendie sont en état d'alerte maximale en Corse, alors qu'un coup vent d'un large secteur ouest est annoncé à partir de ce jeudi. Il doit se renforcer dans la nuit et souffler encore fort vendredi, selon Météo-France. 

Par France 3 Corse ViaStella

En Haute-Corse, le risque incendie est sévère a indiqué la préfecture qui a décidé de fermer les massifs du Fango, de Bonifato et de l'Agriate en totalité jusqu'à au moins samedi matin.

Environ 500 pompiers sont positionnés sur tout le département en anticipation, a précisé le Service départemental d'incendie et de secours.



En Corse du Sud, la préfecture a annoncé la fermeture des massifs de Bavella, Illarata-Taglio Rosso, Libbio, Piana ainsi que la route du château de la Punta. Les sites du Capu Rossu et de la Ficajola sont interdits. 

Des pompiers de Lozère, des Alpes de Haute-Provence et du Gard sont arrivés en renfort ce matin à Ajaccio, a indiqué le Sdis 2A dans un tweet. 


Les association des maires ont également lancé un appel afin que les élus communaux organisent une surveillance de leurs territoires pour signaler tout départ de feu. Des groupes de surveillance ont été organisés dans certaines communes. 

Les routes du département seront sous surveillance. Les gendarmes pourront fouiller tout véhicule suspect dans le cadre d'une réquisition du parquet de Bastia. 

Cet état d'alerte maximale intervient dans un contexte d'extrême sécheresse, alors que la Corse est la proie de nombreux incendies, d'origine accidentelle et criminelle, depuis le début de l'été. Face à cette situation, les pompiers de Haute-Corse ont exprimé mardi leur fatigue et leur ras-le-bol dans "une lettre ouverte aux citoyens et aux incendiaires". 

Le vent d'Ouest à Sud-Ouest va se renforcer au fil de la journée pour finir par souffler très fort vendredi, avec des rafales qui dépassent les 100 km/h en Balagne, au Cap Corse, et dans l'intérieur de l'île, et qui déferlent sur l'Est de l'île aux débouchés des vallées, dans la région bastiaise et vers Porto-Vecchio. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Territoriales : pas d'alliance à droite pour le second tour

Près de chez vous

Les + Lus