• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Senior : quels sont les enjeux de la Silver Économie en Corse ?

© Gérard Julien/AFP
© Gérard Julien/AFP

Selon l’Insee, la population insulaire de plus de 60 ans pourrait atteindre 41%. Il faudra donc que la société s’adapte au vieillissement des habitants et proposer des outils adaptés. Des solutions qui pourraient peut-être venir de la Silver Economie. Décodage. 

Par France 3 Corse ViaStella

L’humanité arrive à un moment où elle sera la plus vieille de toute son histoire. Le vieillissement de la population concerne tout particulièrement la Corse.
90 000 personnes seront âgées de plus de 60 ans, soit 27,6% de la population. Mais ce n’est rien comparé à la révolution démographique à venir. D’après les dernières estimations de l’Insee, à l’horizon 2050, cette part pourrait atteindre 41%.

À cela, il faut ajouter l’allongement de l’espérance de vie. Ainsi, elle augmenterait de 7,7 ans pour les femmes, et atteindrait 89,4 ans, et de 4,4 ans pour les hommes pour s’établir à 86, 6 ans. Le nombre de centenaires avoisinerait les 1 500 personnes alors qu’il n’était que de 124 lors du recensement de 2013.




Les Seniors valent de l’or ?


Au regard de ces chiffres, le développement de la Silver Economie est l’un des enjeux majeurs de demain. Mais en Corse, l’économie des temps argentés ne rime pas avec eldorado. Dire que les seniors valent de l’or serait une imposture dans l’île.

En Corse, la précarité est très importante, l’île détient le taux de pauvreté le plus fort de toutes les régions françaises métropolitaines. Et cette paupérisation touche tout particulièrement les ménages seniors, pour lesquels ce taux s’élève à 35,6%.

En clair, une personne âgée sur trois vit encore en dessous du seuil de pauvreté. Plus inquiétant encore, dans les zones rurales, la pauvreté concerne un ménage sur deux.
Conséquence, le développement de la Silver Economie en Corse devra nécessairement prendre en compte l’ensemble des niveaux de revenus et adapter la politique de coûts à la réalité sociale.


A lire aussi

Sur le même sujet

Ajaccio : du monde sur les plages pour profiter du beau temps du mois de juin 

Les + Lus