• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Signature d’un protocole d’accord pour l’arrivée du gaz naturel en Corse

Signature d’un protocole d’accord pour l’arrivée du gaz naturel en Corse
Fabienne Giovannini, présidente de l'Agence d'aménagement durable, d'urbanisme et d'énergie de la Corse; Ségolène Royal, ministre de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer - France 3 Corse ViaStella - Maïa Graziani, Tarik Khaldi

À l’occasion de sa venue en Corse, Ségolène Royal, ministre de l'Environnement, de l’Energie et de la Mer, a signé avec Gilles Simeoni, Président du Conseil exécutif de Corse, un protocole d’accord concernant l’arrivée du gaz naturel sur l’île, attendu depuis 10 ans.

Par France 3 Corse ViaStella

Ce protocole confirme l’objectif que la nouvelle centrale du Vazzio fonctionnera directement au gaz naturel lors de sa mise en service en 2023, sans phase transitoire au fuel léger, selon un communiqué du cabinet de la ministre.

Une installation de livraison maritime du gaz sera installée au large de Lucciana, avant d’être acheminé par une canalisation entre les centrales électriques de Lucciana et du Vazzio.

L’appel d’offres pour la réalisation de l’infrastructure gazière sera lancé en février 2017, sur la base des résultats de l’étude technico-économique que conduit actuellement EDF, précise le ministère.

Appels d’offre énergies renouvelables

Par ailleurs, Ségolène Royal a lancé deux appels d’offres pour le développement des énergies renouvelables en Corse et dans les zones non interconnectées.

Conformément à la nouvelle procédure prévue par la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte, les territoires d’Outre-mer et la Collectivité territoriale de Corse ont été consultés sur les projets de cahier des charges de ces deux appels d’offres.

Sont particulièrement concernés les consommateurs des secteurs industriels, tertiaires et agricoles, en particulier aux centres commerciaux, pour lesquels l’autoconsommation peut apporter les bénéfices les plus importants, précise le comuniqué.

L’appel d’offres porte sur des installations de 100 à 500 kilowatt, pour un volume total de 20 mégawatt. Toutes les technologies renouvelables sont admises (solaire, petite-hydro, moulins, etc.).

Des territoires à énergie positive

Ségolène Royal a également signé 7 conventions d’appui financier aux territoires à énergie positive pour la croissance verte de Corse.
 
Ces conventions ont été signées avec la  Collectivité territoriale de Corse, le Pays de Balagne, la Communauté de communes de Calvi-Balagne, le Conseil départemental de Haute Corse, la Commune de Bastia, la Communauté de communes du Fium’Orbo et de l’Oriente, et la Communauté de communes du Sud-Corse.

Elles portent sur la mise en place de plusieurs installations à énergie électrique, comme l’acquisition de navettes et véhicules légers électriques, de bateaux à propulsion solaire pour la maintenance et la surveillance des zones humide ou la construction ou la rénovation énergétique de bâtiment à énergie positive.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Tourisme : découvrir la Corse grâce au wwoofing 

Les + Lus