• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Territoriales : la place d’outsider de Jean-Charles Orsucci garantie

Pour la liste investie par la République en Marche et menée par Jean-Charles Orsucci, la journée s'est passée sans suspens particulier. Le score ne changera rien au rôle garanti d'opposant que ce dernier occupera au sein de la collectivité unique.

Par France 3 Corse ViaStella

Le sursaut de participation à Bonifacio, dès le matin de ce second tour des élections territoriales, a mis un peu de baume au cœur de la tête de liste « Andà per dumane », Jean-Charles Orsucci. Mais ici comme dans les bureaux de vote de la commune voisine de Porto-Vecchio les colistiers savent les voix qui vont manquer partout. Le numéro 7, plutôt libéral, l'assume.

« Aucune des listes de gauche n’a appelé à nous voter. Il n’y a pas eu de virage à gauche, il y avait un réservoir à gauche. Nous nous sommes, comme nous l’avons toujours dit, un pied droit et un pied gauche et la tête entre les épaules, le centre », explique Jean-Marc Ettori, colisitier « Andà per dumane ».


Territoriales : la place d’outsider de Jean-Charles Orsucci garantie
Intervenants : Jean-Marc Ettori Colisitier " Andà per dumane ! " ; Jean-Charles Orsucci Tête de liste " Andà per dumane ! ". Reportage : Antomarchi Florence ; AGOSTINI Stéphane ; Alfonsi Vanessa.

55% de participation


Vers 16h les Bonifaciens ont déjà voté à plus de 55%. Une hausse de participation qui pourrait être favorable à Jean-Charles Orsucci, au moins sur sa commune. Pour le reste sa place d'outsider à l'Assemblée de corse est, depuis la semaine dernière, garantie. La nature de son opposition aussi.

« Nous avons fait campagne sur des valeurs : la laïcité, l’humanisme. Le fait qu’aujourd’hui les dispositifs qui doivent être spécifiquement mis en place en Corse ne doivent pas engendrer de discriminations, vis-à-vis de gens qui viendraient du continent par exemple. Toutes ces idées là nous allons les défendre, sur chaque motion, sur chaque rapport qui sera présenté dans l’esprit de défendre l’intérêt supérieur de la Corse, nos valeurs et ce que nous représentons », indique-t-il.

Une journée sans suspens particulier mais qui ouvre des chantiers importants, recomposition à gauche ? Au centre gauche ? Lien avec le siège parisien de La République en marche ? Autant de questions qui restent ouvertes quelles que soient les variations du score de ce second tour.


Sur le même sujet

Entretien avec François Charles, président de l'association l'Arcu

Les + Lus