• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Tourisme : les avantages de la Corse au mois de septembre

© Christian Giugliano/FTVIASTELLA
© Christian Giugliano/FTVIASTELLA

Après le rush estival, les vacanciers du mois de septembre profitent pleinement de la Corse. Sites et routes sont moins fréquentés et donc plus agréables et les tarifs sont plus avantageux. 

Par France 3 Corse ViaStella

À l’aéroport de Poretta, à Bastia, l’été perdure. Le profil des touristes y est éclectique et parmi des eux, des insulaires venus de l’océan indien. « Nous venons de l’île Maurice pour voir la Corse. L’eau est plus pure qu’à l’île Maurice en Corse », sourit Gérard Benhamou, vacancier.

L’eau est plus claire, certes, mais en Corse il y a aussi des avantages plus spécifiques liés à l’arrière-saison. « C’est un peu plus tranquille. Les commerçants, les restaurants tout le monde est un peu plus accessible. Et puis c’est une période plutôt sympa sur le plan climat. Il fait moins chaud et il y a moins de monde », indique Alain Barbillon, vacancier. 

 
Tourisme : les avantages de la Corse au mois de septembre
Intervenants - Gérard Benhamou, Vacancier ; Alain Barbillon, Vacancier ; Andrea Maccherani, Guide touristique ; Caroline Batchelor, Vacancière britannique ; Uschi Schnekenburger, Gérante d'un camping à Folelli. Equipe - Solange Graziani ; Christian Giugliano ; Christophe Gineste.


L’aéroport de Bastia a enregistré une trentaine de vols à l’arrivée. Ils viennent en majorité de villes de l’Hexagone. Mais la clientèle étrangère est aussi de la partie, avec une forte présence des Britanniques. Des touristes au budget élevé et férus d’histoire. « Contrairement à la plupart des gens, ils ne viennent pas ici pour la mer. Ils viennent de débarquer et tout le monde a commencé à me parler de Napoléon », rit Andrea Maccherani, guide touristique. 
 

« Les prix baissent »


Certains de ces retraités sont venus en Corse il y a 54 ans. Ils gardent un très bon souvenir de leur passage dans l’île. « Je suis venue au cours d’un voyage scolaire et j’ai fait un circuit des campings insulaires. C’était vraiment beau et très intéressant », se remémore Caroline Batchelor, vacancière britannique. 

Un village de vacances, au sud de Folelli, a capté cette clientèle de septembre. Les vacanciers accueillis sont en grande majorité des Allemands, des retraités ou des couples sans enfant scolarisé. « Sur la route, vous pouvez conduire, vous pouvez dormir la nuit, car il fait beaucoup moins chaud, les prix baissent, c’est presque la moitié du prix en saison. C’est vraiment un grand avantage », souligne Uschi Schnekenburger, gérante d'un camping à Folelli. 

Il faut compter 490 euros pour une semaine et quatre personnes. Tous les ingrédients sont là pour passer un mois de septembre idyllique. Un été indien qui mérite d’être un peu plus développé.   



 

Sur le même sujet

Vocation -

Les + Lus