• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Tourisme : en Corse, le grand rush estival a commencé

Au mois de juillet, le port de Bastia accueille en moyenne 13.000 passagers par jour. / © FTVIASTELLA
Au mois de juillet, le port de Bastia accueille en moyenne 13.000 passagers par jour. / © FTVIASTELLA

Le samedi 13 juillet a marqué le début du grand rush estival. Les seuls aéroports de Bastia et d'Ajaccio accueillent ce week-end autour de 45.000 personnes venues de toute l'Europe. Le moment est décisif pour les professionnels du tourisme d'autant plus que l'avant-saison a été mauvaise. 

Par France 3 Corse ViaStella

Agglutinés sur le pont d'un ferry, les voyageurs accostent. Au mois de juillet, le port de Bastia accueille en moyenne 13.000 passagers par jour.

Pascale fait partie de ces passagers. Chaque année, depuis 20 ans, elle passe ses vacances dans un camping de la région. Un moyen d’entrer dans son budget vacances. « C’est un compromis pour rester le plus longtemps possible à moindre coût. Ça coûte moins cher qu’une location. Je fais du camping pour pouvoir profiter le plus possible de l’île », indique-t-elle. 

 
Tourisme : en Corse, le grand rush estival a commencé
Intervenants - Paul Pierinelli, Association des commerçants du vieux port ; Thierry Battistelli, Gérant de magasin de souvenirs ; Pascale et Candice, campeuses ; Hacene Mabkhoute, Animateur à La souris verte. Equipe - BERTHELOT Louis ; MACINEIRAS Lisa ; Ienco Joseph.


Même constat à Biguglia où le San Damiano compte déjà plus de 1.000 vacanciers pour une capacité de 2.000 personnes.
 

Mauvaise avant-saison


Si l’arrivée des touristes fait le bonheur des professionnels du tourisme, les restaurateurs, eux, restent dubitatifs. L’avant-saison a été mauvaise, et en cette mi-juillet les vacanciers se font attendre sur les terrasses du vieux port de Bastia. « Sur l’ensemble de la Corse, il y a eu beaucoup moins de monde. Je crois que nous avons vécu la pire avant saison de ces 10 dernières années », Paul Pierinelli, association des commerçants du vieux port. 

En Corse, la moindre variation dans l'afflux de vacanciers est scrutée avec attention. Le secteur touristique représente 30 % de l'activité économique de l'île.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Propriano : les missions de surveillance des bénévoles de la SNSM

Les + Lus