• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Avec la transformation de l'Afpa, 23 postes seraient menacés en Corse

© Alex Gouty / FTVIASTELLA
© Alex Gouty / FTVIASTELLA

Un plan prévoit la disparition de 1 541 postes de l'agence pour la formation professionnelle des adultes au niveau national. En Corse, 23 postes seraient menacés sur les neufs sites de l'île. 

Par France 3 Corse ViaStella

Selon la direction régionale de l’Afpa (L’Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes) , sur les 23 postes concernés par le plan de restructuration, 18 seraient répartis sur de nouvelles activités. Ainsi, seulement cinq emplois CDI seraient supprimés. Ce sont des départs à la retraite.

Malgré cette perspective, l’inquiétude est là dans les ateliers et surtout dans les bureaux. « Nous ne sommes pas des productif, donc quand il y a des serrages d’emplois, c’est souvent en administratif. Les formateurs, étant donné qu’ils sont productifs, ça arrivera plus tard. En administratif, en Corse, je pense qu’on est déjà ric-rac », indique Marie-Madeleine Cancellieri, gestionnaire régionale de l'Afpa. 

 
Avec la transformation de l'Afpa, 23 postes seraient menacés en Corse
Intervenants - Marie-Madeleine Cancellieri, Gestionnaire régionale de l' AFPA ; François-Dominique Cipriani, Directeur régional de l' AFPA. Equipe - Solange Graziani ; Alex Gouty ; Géraldine Giordano.

 

Formations à distance ? 


Au niveau national, l’Afpa enregistre un déficit de 723 millions d’euros. Sur le continent, 1 541 postes en CDI seraient supprimés d’ici à 2020

En Corse, le déficit avoisine un million d’euros. La direction de l’Afpa envisage de mettre en place des formations à distance. « Les gens sont restés chez eux, et nos formateurs étaient à distance, à piloter leur progression pédagogique. C’est une piste. Il y a une autre piste : se rendre dans les quartiers et faire en sorte de faire des permanences, des informations, pour mesurer les besoins et arriver à les accompagner. On a des solutions », soutient François-Dominique Cipriani, directeur régional de l'Afpa. 
 
© Alex Gouty / FTVIASTELLA
© Alex Gouty / FTVIASTELLA


Les syndicats de l’Afpa restent vigilants. Ils envisagent de rencontrer le président de l’exécutif de la collectivité de Corse si les suppressions d’emplois sont plus importantes que prévues. 


 

Sur le même sujet

Centre d’enfouissement de Prunelli di Fium’Orbu, dialogue de sourds

Les + Lus