• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Vigilance rouge vent violent en Corse : un événement surévalué par les autorités ? 

Solenzara, dimanche 9 décembre 2018 lors de la vigilance rouge vent violent. / © Pierre Nicolas / FTVIASTELLA
Solenzara, dimanche 9 décembre 2018 lors de la vigilance rouge vent violent. / © Pierre Nicolas / FTVIASTELLA

Suite à la violence d'Adrian, la préfecture de région a mis en place des mesures de prévention. Les manifestations culturelles et sportives ont été annulées et les lieux recevant du public ont fermé. Un manque à gagner, notamment dans des zones qui n’ont pas été touchées par la tempête. 

Par France 3 Corse ViaStella

Des commerces, le rideau baissé, le marché de Noël fermé au public, le centre-ville déserté. À Ajaccio, les préconisations de l'arrêté préfectoral ont été respectées à la lettre. Pourtant, la tempête annoncée n'a jamais fait son apparition. « Personne ne sort après l’avis de tempête. On hésite à sortir, mais en fait, on en peut plus et en fait il n’y a rien du tout », explique un passant. 

Ce dimanche matin sur le marché, à peine installés les artisans ont dû remballer leurs affaires. Certains commerçants ont fermé après avoir pris connaissance de l’arrêté. « J’ai lu dans la presse qu’il y avait un arrêté préfectoral et que tout le monde est obligé de fermer. Personne n’est venu me voir, ils n’ont même pas appelé les centres commerciaux, heureusement qu’on a internet », souligne Pauline Tavera, commerçante d'Ajaccio.
 
Car les grandes surfaces ont accueilli du public ce matin, avant de fermer leurs portes à la mi-journée. Mêmes mesures pour les hôteliers. Mais un restaurant de Ghisonaccia est resté ouvert ce midi. « On a pris le parti de rester ouvert jusqu’à 15 heures parce qu’on a beaucoup de gens qui réservent le dimanche. Beaucoup de gens se sont réfugiés chez nous parce qu’ils se sont fait surprendre. On a préféré les accueillir au lieu de les mettre à la porte », indique  Louis Mazzilli, Restaurateur à Ghisonaccia.

 

« La protection des personnes est importante »


Le manque à gagner est important pour les commerçants. Certains ne comprennent pas que des mesures aussi restrictives aient été prises au vu de l'intensité réelle de l'événement.

 


L'alerte aurait-elle été surévaluée par les autorités ? « On intervient après un classement qui n’est pas décidé au niveau local, mais par les instances de Météo France. On tirera peut-être aussi enseignement de ces classements dans le cadre d’un retour d’expérience comme on le fait systématiquement. Mais la protection des personnes est extrêmement importante », indique Josiane Chevalier, préfète de Corse.

La Corse est repassée en vigilance orange à 18 heures, lundi tous les établissements accueillant du public rouvriront leurs portes normalement.




 

Sur le même sujet

Corse : recrutements toujours plus difficiles pour les emplois saisonniers 

Les + Lus