Visite d’Olivier Dussopt en Corse : les finances de la collectivité unique au cœur des discussions

Olivier Dussopt, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Action et des Comptes publics, reçu par Gilles Simeoni à la collectivité de Corse le 26 mars 2018. / © Pierre Simonpoli/FTVIASTELLA
Olivier Dussopt, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Action et des Comptes publics, reçu par Gilles Simeoni à la collectivité de Corse le 26 mars 2018. / © Pierre Simonpoli/FTVIASTELLA

Olivier Dussopt, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'action et des comptes publics était en déplacement à Ajaccio. Les discussions entreprises avec Gilles Simeoni, président du conseil exécutif de Corse se sont concentrées sur les finances de la collectivité unique.

Par France 3 Corse ViaStella

Sur le perron de la collectivité de Corse, Gilles Simeoni attend l’arrivée d’Olivier Dussopt, sans Jean-Guy Talamoni. Évoquant une visite alibi, le président de l’Assemblée a pris ses distances. Il est représenté par son directeur de cabinet.

Au programme de la rencontre entre le président de l’exécutif et le secrétaire d’État à l’Action et aux Comptes publics, il est question des finances de la Collectivité de Corse. Notamment suite à la mise en place, par le gouvernement, d’une contractualisation financière visant à sanctionner toutes les collectivités dont les dépenses de fonctionnement augmenteraient trop fortement.

Comme l’association des régions de France, Gilles Simeoni refuse de signer ce document. « Il ne serait strictement impossible de respecter les ratios prévus par ce contrat qui organise la nécessité de ne pas dépasser plus de 1,2% d’augmentation des dépenses de fonctionnement. Il nous serait strictement impossible ce ratio tout simplement parce que les dépenses qui ont déjà été effectuées en 2017, notamment par le conseil départemental de la Corse-du-Sud, nous placent au-dessus des minimas fixés par la loi », indique le président de l’exécutif de Corse.



« Il est prématuré de prendre des positions définitives »


Des discussions, mais pas d’annonces. Et pour ce qui est des demandes de la majorité territoriale en matière de transfert de fiscalité : « C’est un sujet qui est complexe et extrêmement lié aux termes qui seront retenus à l’issue de la révision constitutionnelle.

Ce dont nous sommes convenus, c’est, comme l’avait dit le président de la République, que nous puissions dans le cadre des termes retenus voir quelles sont les possibilités d’adaptation. Aujourd’hui, il est prématuré de prendre des positions définitives sur ce sujet-là tant que le premier débat n’est pas mené à son terme
», souligne le secrétaire d’État.

La visite d’Olivier Dussopt est la première d’une longue série annoncée par le Premier ministre. Devraient suivre le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, celui de la transition écologique, Nicolas Hulot et d’autres membres du gouvernement d’ici le mois de juillet.


A lire aussi

Sur le même sujet

Déchets : des élus du Fium’orbu-Castellu refusent de recevoir plus de 43 000 tonnes par an 

Les + Lus