Inseme : mobilisation populaire et restructuration après la venue de Valls

24/07/16 - Le mouvement nationaliste Inseme a réuni à Corte (Haute-Corse) ses délégués de territoire. A la tribune, Gilles Simeoni, président du Conseil exécutif de Corse / © FTVIASTELLA
24/07/16 - Le mouvement nationaliste Inseme a réuni à Corte (Haute-Corse) ses délégués de territoire. A la tribune, Gilles Simeoni, président du Conseil exécutif de Corse / © FTVIASTELLA

Le mouvement Inseme a réuni dimanche 24 juillet à Corte ses délégués de territoire, avec en toile de fond la structuration du mouvement Femu a Corsica pour rassembler des forces nationalistes après la décevante visite du Premier ministre Manuel Valls en Corse, début juillet.

Par France 3 Corse ViaStella

Quelque 130 militants, représentants des territoires d’Inseme se sont réunis à l’université de Corse, l’occasion de dresser le bilan sur le travail réalisé ces six derniers mois, depuis l'arrivée des nationalistes à l'Assemblée de Corse, dont Gilles Simeoni, président du Conseil exécutif.

Les élus ont également évoqué le refus de Manuel Valls d'accéder à certaines revendications portées par le mouvement.

Face à ces blocages, une mobilisation élargie sur le terrain est envisagée avec la création d’un mouvement Femu a Corsica, regroupant les forces politiques d’Inseme, du PNC (Partitu di a Nazione Corsa) et d’A Chjama naziunale. 

C’est un peu l’arlésienne des nationalistes modérés qui restent éparpillés en plusieurs tendances. Inseme souhaiterait même élargir Femu au-delà des composantes historiques.

Un appel directement adressé au partenaire majeur, le PNC, qui réunira ses troupes samedi à Corte et devra lui aussi se prononcer sur la restructuration tant attendue de Femu a Corsica.

Pas encore de réponse à l’appel du Rinnovu

Le 21 juillet, Rinnovu Naziunale, avait dressé le même constat d'"échec politique de la visite de Manuel Valls". Le mouvement indépendantiste avait alors lancé un appel "à toutes les composantes du mouvement national Corse" pour une grande manifestation à la rentrée. 

Une initiative "soulignée" dimanche à Corte, par la secrétaire générale d’Inseme Mattea Lacave qui a toutefois indiqué que cette mobilisation devait s’inscrire dans la droite ligne de la position politique modérée d’Inseme,  s’adressant "aussi à l’ensemble du peuple Corse (…) parce que les rendications qui sont portées vont bien au-delà des nationalistes". 

Mais le mouvement attend de consulter ses partenaires de Femu et de Corsica Libera pour répondre à la demande du Rinnovu.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus