Corte en manque de logements universitaires

L'année universitaire 2019-2020 débute, et à Corte, de nombreux étudiants n'ont pas encore trouvé de quoi se loger. Le problème, la pénurie d'offre au CROUS, qui est dépassé par les demandes. 200 personnes sont encore sur liste d'attente.
Laura et sa grand-mère font connaissance avec le bâtiment qui abrite les logements universitaires à Corte
Laura et sa grand-mère font connaissance avec le bâtiment qui abrite les logements universitaires à Corte © viastella
La rentrée universitaire approche à grands pas. 
Le 4 septembre, soit lundi prochain, les étudiants troqueront leur maillot de bain contre les livres de cours. 

Et les dernières semaines ont souvent été consacrées à trouver un logement, pour ceux, nombreux, qui n'iront pas à la fac dans la ville où ils vivent. 
Pour les Corses qui partent sur le continent, à Aix, Marseille, Paris ou ailleurs, c'est, on le sait, l'un des chantiers les plus importants. Celui qui mobilise le plus d'efforts, de temps, et d'argent. 

Mais pas seulement. 
Pour les 4.700 étudiants qui sont inscrits à l'université de Corte, ce n'est pas toujours beaucoup plus simple. 
 
L'université de Corte
L'université de Corte © viastella

Il y a les étrangers, comme Minh Hanh Nguyen, qui vient du Vietnam et qui suivra cette année les cours de L1 Arts Appliqués. 
Elle est arrivé il y a 5 semaines en Corse, et a réussi à trouver un studio près de la place Paoli, qu'elle pourra payer, en grande partie, avec le salaire qu'elle gagnera, chaque mois, en travaillant le soir dans un restaurant cortenais...
 

200 euros pour un 18m²

Mais il y a aussi les Corses, venus de l'extrême-sud, de Balagne, du Cap Corse ou d'Ajaccio, qui ne pourront pas rentrer chaque soir chez eux. 
Pour eux, comme pour les étrangers et les continentaux, il y a bien sûr les locations, mais il y a surtout le CROUS, le centre régional des œuvres universitaires et scolaires. 

Laura vient de récupérer les clés de sa chambre sur le campus. Un studio de 18 mètres carré, qu'elle paiera 200 euros par mois. 
Les tarifs, pour un logement universitaire, sont de 150 à 412 euros. 
 
Laura et sa grand-mère font le tour du propriétaire de la chambre universitaire de la jeune fille
Laura et sa grand-mère font le tour du propriétaire de la chambre universitaire de la jeune fille © viastella

Mais encore faut-il pouvoir en bénéficier.
Les demandes sont très importantes, et l'offre, réduite à peau de chagrin. 

Il y a, en tout, 850 chambres. 
340 ont été conservées par des étudiants de l'année dernière, une centaine est en travaux. 
Cet été, il ne restait guère que 400 studios, et ils ont vite trouvé preneurs. 
 
© Viastella

Selon Annick Lafrontière, la directrice adjointe du CROUS de Corse, il reste aujourd'hui environ 200 personnes sur liste d'attente. "Et malheureusement nous ne pouvons accueillir ces deux cent étudiants, parce que nous sommes en surchauffe concernant les demandes..."
Sur son site, le centre régional fait état de 2100 demandes. C'est donc pas moins de 1700 étudiants qui ont dû faire face à un refus. 
Et qui ont dû, soit se mettre sur liste d'attente, soit trouver une solution de repli. 

Le CROUS espère réduire le nombre de recalés d'ici à deux à trois ans. Notamment grâce à la construction d'une résidence de 100 logements en lieu et place d'un ancien dispensaire. Les travaux prévus sont estimés à 6 millions d'euros . 
 
Cet ancien dispensaire pourrait être transformé en une centaine de logements universitaires
Cet ancien dispensaire pourrait être transformé en une centaine de logements universitaires © viastella

C'est une bonne nouvelle pour la Ghjuventù Indipendentista, l'un des syndicats étudiants de Corte, comme nous le confirme Pierre-François Marchiani, l'un de ses membres : "Plus de chambres au CROUS, pour nous ce serait l'idéal, les prix du privé baisseraient, et il aurait moins de pouvoir. Tout le monde serait gagnant dans l'affaire."

550 euros pour un petit appartement dans le privé

Tout le monde, ou presque. 
Si les propriétaires devaient baisser leur prix, pas sûr qu'ils en soient ravis. 
Pour l'heure, la situation leur convient parfaitement. 
Pour louer un petit appartement à Corte, il faut compter, en moyenne, 550 euros.
 Et ils n'ont pas vraiment de mal à trouver preneurs à ce prix-là...


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
université éducation société