Territoriales 2021 : Jean-Christophe Angelini appelle au dialogue entre les forces nationalistes pour le second tour

Lors d'une conférence de presse organisée ce lundi à Corte, Jean-Christophe Angelini, tête de liste d'Anvanzemu, a appelé à l'ouverture d'un dialogue entre les quatre listes nationalistes. Avec un score de 13,22 % des suffrages exprimés au premier tour, son mouvement veut transformer l'essai.

Jean-Christophe Angelini, leader du PNC, tient actuellement une conférence de presse à Corte.
Jean-Christophe Angelini, leader du PNC, tient actuellement une conférence de presse à Corte. © Sarah Defranchi / FTV

Au lendemain du premier tour des élections territoriales, le temps est désormais aux échanges et aux tractations entre les listes toujours en course pour le scrutin du 27 juin prochain.  

Pour les familles nationalists, l'union hypothétique est une équation à plusieurs inconnues : seul le leader de Core in Fronte, Paul-Félix Benedetti, a assuré qu'il ne souhaitait pas d'alliance de second tour. Avec 8,39 % des suffrages exprimés en son nom au second tour, l'indépendantiste mise sur une entente politique au troisième tour. 

Les trois ex-partenaires de Pè a Corsica, en revanche, pourraient trouver un accord et additionner leurs résultats : "Fà populu inseme" (29,19 %),  ""Avanzemu pè un populu corsu !" (13,22 %) et Corsica Libera (6,90 %). 

"Les nationalistes sont un tout"

L'union sacré des nationalistes, c'est en tout cas ce que réclame Jean-Christophe Angelini, tête de liste d'Avanzemu, et arrivé en troisième position.

Le leader autonomiste entend même agréger Core in Fronte à cette démarche et estime que les quatre composantes nationalistes, parties désunies au premier tour, doivent désormais, à minima, se retrouver pour discuter de la situation. Avec la perspective à la clé d'une possible alliance, qui leur permettrait de remporter le plus grand nombre de place au sein de l'Assemblée de Corse.

Le leader du PNC tient actuellement une conférence de presse dans un hôtel de Corte. "Les nationalistes sont un tout. Et un tout, c'est indivisible", a déclaré le maire de Porto-Vecchio, entouré de ses soutiens. Jean-Christophe Angelini indique n'avoir reçu, à cette heure, aucune proposition sérieuse de la part d'autres candidats et assure qu'aucun projet ou accord n'est encore acté. Il aurait également précisé, en réunion avec ses colistiers, ne pas souhaiter candidater ni au sein ni à la présidence du conseil exécutif, ni même à celle de l'Assemblée de Corse.

"Nous ne mendions rien, nous voulons juste un espace de dialogue", a-t-il insisté. "Avanzemu" encourage dorénavant les trois autres listes nationalistes à les rejoindre à Corte ce soir, pour engager des discussions. L'appel, passé il y a quelques minutes, n'a pour l'instant pas encore trouvé de réponses.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
elections territoriales politique élections régionales 2021 élections centre corse