Nuisances sonores : le ras-le-bol des riverains du champ de tir de Linguizzetta

26/09/17 - Manifestation à Linguizzetta (Haute-Corse) contre des manœuvres militaires / © P. NANNINI / FTVIASTELLA
26/09/17 - Manifestation à Linguizzetta (Haute-Corse) contre des manœuvres militaires / © P. NANNINI / FTVIASTELLA

150 personnes du collectif Basta Cusi, réunissant des professionnels du tourisme et des habitants, ont protesté mardi matin à Linguizetta (haute-Corse), contre les nuisances sonores dues aux entraînements aériens dans les alentours de la base aérienne de Ventiseri-Solenzara.

Par GB / France 3 Corse ViaStella

"On en marre des nuisances sonores qu’on nous impose parce que nos clients fuient", dénonce Bernard Cabot, président de la fédération Corse de l'hôtellerie de plein air.

"Les gens qui ont des camps de vacances dans le secteur du champ de tir de Bravone perdent leurs clients alors que l’on est en septembre, que la saison n’est pas finie et qu’il y a encore des gens qui arrivent. Ils sont accueillis dans un climat de guerre." 

Le collectif dénonce les nuisances sonores engendrées par les exercices de tirs organisés par la base aérienne de Ventiseri-Solenzara. La BA126 dispose d’un champ de tir sur la commune de Linguizzetta, un terrain de 600 hectares situé à 40 km au nord de la Base. 

"Cet été, par deux fois, le feu s'est déclaré provoquant l'explosion de munitions diverses et mettant en danger les riverains et l'intégrité physique des pompiers, alors que le Préfet rappelle, dans un arrêté, l'interdiction de l'usage des barbecues, camping-gaz... jusqu'au 30 Septembre !", s’étonne le collectif.

Nuisances sonores : le ras-le-bol des riverains du champ de tir de Linguizzetta
Bernard Cabot, président de la fédération Corse de l'hôtellerie de plein air.  - France 3 Corse ViaStella

Ce n'est pas la première fois que les activités aériennes de l'armée sont pointées du doigt. En 2016, Paul Giacobbi, alors député de la 1ère circonscription de Haute-Corse s'était inquiété des nuisances nuisances sonores autour de la base aérienne 126.

"Ces activités sont nécessaires au bon entraînement de nos pilotes en opération", avait répondu le gouvernement, indiquant mener depuis 2014 une politique de concertation avec les élus et associations de riverains pour limiter les nuisances sonores. 







Sur le même sujet

Fouille à nu

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne