• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Plaine orientale : conflit autour d’un terrain entre des agriculteurs et une association maraîchère

Ce vendredi matin, un groupe d'agriculteurs a envahi un terrain de la Plaine orientale, propriété de l’Odarc. Ils demandent de pouvoir l'exploiter pour des expérimentations dans le domaine du fourrage. Problème : une association maraîchère l’exploite déjà.

Par France 3 Corse ViaStella

Pour les agriculteurs présents, le litige n'a que trop duré. Ce vendredi, ils ont forcé le passage, et ont commencé à labourer comme si de rien n'était. La justice administrative laissait pourtant à l'association maraîchère six mois pour quitter le terrain.

Mais la fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles (FDSEA) joue sur l'imprécision de la décision. « Lorsqu’elle dit, 'vous devez laisser l’association jusqu’au 7 octobre', elle ne précise pas si c’est sur les 23 hectares du domaine ou si c’est uniquement sur la parcelle qui est cultivée », Joseph Colombani, président de la FDSEA Haute-Corse.



Expérimentation pour le fourrage 


L'objet du litige, le voici : un bout de terre sur lequel l'association la "Clef des Champs" cultive ses légumes. Problème : les 23 hectares de terrain appartiennent à l'Odarc qui réclame le départ de l'association.

Le but : faire de la parcelle un lieu d'expérimentation pour le fourrage. « Est-ce qu’on a la capacité localement de produire tout ce fourrage la réponse, c’est indéniablement oui. Est-ce qu’on a la capacité de produire du fourrage de qualité en Corse la réponse est encore oui. Par contre ce qu’il faut, c’est avoir une certaine technicité. L’herbe ça pousse naturellement, […] mais faire du fourrage de bonne qualité, ce n’est pas donné à tout le monde », souligne Yvan Mainer Diesti, animateur technique du groupement régional des producteurs de fourrages de Corse.

L'association maraîchère devra plier bagages à l'automne, face à l'ampleur de la polémique, elle refuse de faire tout commentaire.



Sur le même sujet

Fête de la musique : à Bastia, trois studios de répétitions mis à disposition de groupes amateurs

Les + Lus