Prunelli di Fium'Orbu : élus et habitants s'opposent à un projet d'extension du centre d'enfouissement

Publié le Mis à jour le
Écrit par A.B, P.S

Le conseil municipal de Prunelli di Fiumorbu organise ce samedi 11 juin une réunion publique visant à débattre du projet d'extension de la Stoc 2. Il viserait à étendre les capacités du site d'enfouissement installé sur la commune, à la désapprobation unanime des élus municipaux.

Nouvel épisode dans l'interminable feuilleton du traitement des déchets ménagers en Corse : le site d'enfouissement de Prunelli di Fiumorbu pourrait continuer à accueillir des ordures régionales pour quinze années encore.

Le projet, portée par la Société de traitement des ordures ménagères, la Stoc : créer une nouvelle zone d'enfouissement sur 5 hectares, prévue pour accueillir 700.000 m3 de déchet. De quoi passer les capacités annuelles du site à près de 45.000 tonnes par an, contre 43.000 jusqu'à présent. Une façon de solutionner une partie du problème du manque de capacité de stockages des ordures sur l'île.

Depuis le 30 mai, et jusqu'au 29 juin prochain, une enquête publique est menée sur les communes de Prunelli, Ghisonaccia, Poghju et Lugo di Nazza, invitant la population à se prononcer sur la question. La Stoc pourrait se voir dans la foulée obtenir par arrêté préfectoral le feu vert.

Conseil municipal unanimement opposé

Mais si l'extension n'a pour l'heure pas été officiellement autorisée, l'idée d'une "Stoc 3" fait par avance grincer nombre des dents parmi les élus comme les habitants de la plaine orientale.

Le sujet est si polémique qu'il parvient à réunir dans le même camp majorité et opposition municipale de la commune, pourtant à couteau tirés sur de nombreux dossiers. Ce samedi 11 juin, à 18h, le conseil municipal de Prunelli di Fiumorbu organise ainsi une réunion publique visant à débattre de cet énième rebondissement. Un rendez-vous pour lequel les élus appellent à la plus forte mobilisation de la population, afin " de se faire entendre dans la rue pour dire NON".

Car pour un territoire lassé de supporter la présence des poubelles et des nuisances qui en découlent, le tarif préférentiel appliqué pour les habitants de la communauté de communes de Fium'orbu Castellu - soit une taxe des ordures ménagères moins élevée qu'ailleurs - ne suffit plus. Preuve en est les mobilisations qui se sont succédé au cours des dernières années.

Ce projet d'extension, s'il venait à être validé, irait de plus à l'encontre de précédents engagements préfectoraux : les opposants au site avaient ainsi reçu la promesse de sa fin de vie annoncée en 2023. Ces derniers se disent déjà prêts à reprendre les mouvements de blocage de l'accès au site, comme ils l'ont déjà fait - à de nombreuses reprises - par le passé.