• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Emploi en Corse : faute de candidats qualifiés TPE et PME n’arrivent pas à recruter

Ce garage à Ajaccio ne trouve pas de candidats mécaniciens.
Ce garage à Ajaccio ne trouve pas de candidats mécaniciens.

Le recrutement est une des difficultés la plus souvent citée par les dirigeants de TPE et PME. Pour y remédier le MEDEF et Pôle emploi ont décidés de renforcer leur coopération. Premier acte ce jeudi à Biguglia, où une convention a été signée.
 

Par P.S.

Garage à Ajaccio cherche deux mécaniciens en plus de ses six employés. Salaire : 1800 à 2500€ selon expérience.

Un poste qui ne trouve pas de candidat.

« Aujourd’hui on a tellement tiré la valeur travail vers le bas, on a tellement dévalorisé nos métiers qu’on n’a plus de main d’œuvre », relate Frédéric Masia, le gérant.
Emploi : en Corse, TPE et PME n’arrivent pas à recruter faute de candidats qualifiés
Intervenants -Frédéric Masia, gérant d'un garage // Nathalie Volpi, commerçante sur plusieurs enseignes à Ajaccio et Bastia // Pierre Peladan, directeur régional de Pôle-Emploi // Charles Zuccarelli, président du MEDEF Corse Equipe - Wolinski Sylvie // Kael Serreri // Stefani Jacques-Paul // Stéphane Lapéra

Les dirigeants désireux de donner un nouveau souffle à leurs petites ou moyennes entreprises se trouvent  paradoxalement confrontés aux problématiques de l'embauche.

Pour un travail de responsable dans un nouveau magasin de vêtements, un petit tour dans le fichier de Pôle emploi ne suffit pas.

« On avait envie d’une personne qui soit déjà sur place, qui connaisse éventuellement la clientèle, ce qui était l’idéal mais malheureusement tous nos efforts ont été vains et on a recruté une personne, à Metz [Lorraine], qui a déménagé, qui est venue changer de vie et s’installer à Bastia », explique Nathalie Volpi, Commerçante sur plusieurs enseignes à Ajaccio et Bastia.

Si une erreur de casting peut peser lourd sur une TPE, la carence des recrutements pénalise le développement des entreprises. Pour pallier le manque d'attractivité des postes proposés, le MEDEF corse et Pôle emploi ont décidé d'agir de concert.
 

Formation

« Tous les outils on les a. Le vrai sujet c’est de convaincre les demandeurs d’emploi de l’existence d’un certain nombre de métiers – notamment ceux pour lesquels il y a des offres non satisfaites- et dire qu’il n’y a pas de sot métier », précise Pierre Peladan, directeur Régional de Pôle-Emploi.

« Dans les métiers en tension on recherche aussi des postes de technico-commerciaux, d’ingénieurs en bâtiment, qui ne sont pas des métiers dits difficiles. Aujourd’hui le problème que nous avons c’est qu’il y a un gros travail de formation à faire » estime Charles Zuccarelli
Président du MEDEF Corse.

La convention signée ce  matin  à Biguglia a pour objectif d'apporter des réponses de terrain et sur mesure aux demandes des entreprises.

Afin de gagner la bataille de l'emploi plus efficacement et plus vite.






 

Sur le même sujet

Centre d’enfouissement de Prunelli di Fium’Orbu, dialogue de sourds

Les + Lus