• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Agression à l’école Charles Andrei de Bastia : l’auteur présumé renvoyé devant le tribunal correctionnel

Les enseignants exercent leur droit de retrait après l'agression de la Directrice et du gardien de l'école par un couple de parents d'élève. / © Emilie Arraudeau / France 3 Corse ViaStella
Les enseignants exercent leur droit de retrait après l'agression de la Directrice et du gardien de l'école par un couple de parents d'élève. / © Emilie Arraudeau / France 3 Corse ViaStella

Vendredi dernier, l’école Charles Andrei de Bastia est restée fermée. Les professeurs ont décidé de se retirer, suite à l’agression de deux membres du personnel par des parents d’élèves. L’auteur présumé, après garde à vue, est renvoyé devant le tribunal correctionnel.

Par OA / France 3 Corse ViaStella

L’école primaire Charles Andrei, à Bastia, est restée fermée ce vendredi 22 février. Les enseignants se sont retirés après les incidents survenus la veille.
 
L'école primaire Charles Andreï de Bastia fermée provisoirement ce vendredi 22 février 2019. / © Emilie Arraudeau / France 3 Corse ViaStella
L'école primaire Charles Andreï de Bastia fermée provisoirement ce vendredi 22 février 2019. / © Emilie Arraudeau / France 3 Corse ViaStella

Le matin, le père d’un élève, insulte puis frappe à la tête le gardien de l’école, employé communal. Ce dernier - qui était dans l'enceinte de l'établissement - aurait dit au père de faire soigner l’enfant après qu’il soit tombé au moment de l’entrée à l'école. Ils se seraient mal compris.

Les pompiers sont intervenus après cette agression. Le père, lui s’est enfuit après l'agression qui a eu lieu devant les enfants.

Quelques heures plus tard, en ramenant ses enfants après le déjeuner, la mère de l’enfant a menacé la directrice et les enseignants « on vous attend à la sortie » aurait-elle déclaré. La mère et sa belle-sœur ont été placées en garde à vue.

Le père a été renvoyé devant le tribunal correctionnel 

Le père de famille a été retrouvé, interpellé et placé en garde à vue par les policiers de la Direction de la Sécurité Publique de Haute-Corse. Il a été déféré a l'issue d'une garde à vue et renvoyé devant le tribunal correctionnel le 21/03.

 

La communauté éducative demande des caméras et une surveillance policière


"La municipalité de Bastia apporte tout son soutien à la communauté éducative et condamne vivement tout acte de violence, qu’il soit verbal ou physique, visant ceux qui travaillent chaque jour pour permettre à nos enfants de bénéficier d’une éducation de qualité" déclare le maire de Bastia dans un communiqué. Ce matin, les responsables académiques, Pierre Savelli et son adjointe aux affaires scolaires étaient venus sur place pour apporter leur soutien aux personnels et chercher des moyens pour assurer la sécurité et ramener le calme.
 
Le directeur Académique des Services Education Nationale, Christian Mendivé, souligne engagement à trouver des solutions "notre intérêt est de sauvegarder le sentiment de sécurité dans l'école, de rassurer les enseignants, de réfléchir aussi aux mesures concrètes pour assurer la sécurité aux abords (de l'école), signifier aux parents qui ont des comportements inacceptables de cesser d'agir ainsi."

La communauté éducative demande à l’inspection de prendre toutes les mesure nécessaires pour assurer la sécurité des enfants et des enseignants. Ils préconisent par exemple des caméras et une surveillance policière à la rentrée.

Aucune décision n’a été prise pour l'instant concernant le sort reservé des deux enfants du couple mais les changer d'école n'est pas une option retenue.
 
Fermeture temporaire de l’école Charles Andrei de Bastia
Les professeurs ont décidé d’exercer leur droit de retrait, suite à l’agression de deux membres du personnel par des parents d’élèves. - France 3 Corse ViaStella - E. Arraudeau, M. Fiamma, J. Castelli

C'est le 3e incident de ce type cette année en Haute-Corse. Cela reste assez rare en comparaison avec d'autres académies, mais témoigne d'un climat délétère dans certaines écoles comme celle de Charles Andrei, placée en réseau d'éducation prioritaire REP+.
 

Sur le même sujet

Ajaccio : reconstitution de la bataille d'Austerlitz au Casone

Les + Lus