Lors de suivis ornithologiques, les agents départementaux de la réserve naturelle de l’étang de Biguglia ne s’attendaient pas à découvrir trois cadavres de cet échassier particulièrement emblématique sur les berges d’un espace protégé.

Trois autres individus ont par la suite également été trouvés dans les mêmes circonstances sur le site de Broncole située au sud de l’étang, précise le Département de la Haute-Corse.

06/10/2017 - Le Département de la Haute-Corse a porté plainte après la découverte de six flamants roses abattus au plomb de chasse dans la réserve naturelle de Biguglia (Haute-Corse). Le Département de la Haute-Corse

Abattus au plomb de chasse


Les flamants roses ont été confiés au laboratoire du service départemental d’analyses qui les a autopsiés. Celui-ci a confirmé que la mort de ces magnifiques oiseaux était due à des tirs du fait de la présence de plombs de chasse sur la totalité des individus examinés.

Le Département de la Haute-Corse a porté plainte et lance un appel à témoin, rappelant qu’il est interdit de porter atteinte aux espèces et habitats protégés sur l’ensemble du territoire.

En tant que site d’hivernage d’importance internationale, la réserve naturelle de l’étang de Biguglia voit arriver dès les premiers jours de l’automne de nombreuses espèces d’oiseaux qui viennent chercher repos et nourriture sur l’étang.

Parmi les nombreuses espèces protégées figure le flamant rose, classé en danger sur la liste rouge des espèces menacées en France.

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Cliquez ici pour accéder au site mobile.