• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Ghisonaccia : le Stars Touch Festival, événement de danses latines, s’internationalise

© Frédéric Roche/FTVIASTELLA
© Frédéric Roche/FTVIASTELLA

Une trentaine de professeurs venus de toute l'Europe participent à la cinquième édition du Stars Touch Festival à Ghisonaccia. Un festival de danses latines qui mêle cours et spectacles. L'occasion de tourbillonner au contact des meilleurs.

Par France 3 Corse Viastella

Quand Stefano et Valentina dansent la Kizomba, tout a l’air simple. Les élèves présents sont au spectacle, dans quelques minutes, ce sera leur tour.

Même s’ils ont tous des progrès à faire, le travail se fait sans pression. « Il y a toujours une très bonne ambiance, on n’est pas mis à l’écart. Les danseurs font attention et ils adaptent le niveau », note une apprentie danseuse.



Kizomba, bachata ou salsa, au Stars Touch Festival de Ghisonaccia, il y en a pour tous les goûts. Une trentaine de danseurs professionnels venus d'Italie, d'Espagne, ou de Hollande ont fait le déplacement, certains sont champions du monde dans leur discipline.

« On pose les bases »


Mais ils se prêtent au jeu des stages de bon cœur. « On pratique la bachata depuis 15 ans et on est là pour l’apprendre aux autres. Ce festival, c’est un niveau amateur et ça fait partie du plaisir », explique Maria Angeles, danseuse professionnelle. « On pose les bases, on leur montre les premiers pas et ensuite, on revient un an après et on peut constater la progression de la technique des danseurs », continue Carlos Angeles, danseur professionnel.

La première édition du festival, il y a cinq ans, s’était déroulée dans un hangar à Bastia avec une poignée de curieux. Aujourd'hui, ils sont plus de 200 élèves.


Ghisonnacia : le Stars Touch Festival, événement de danses latines, s’internationalise
Intervenants : Corinne, Participante au stage ; Carlos et Maria Angeles, Danseurs de Bachata ; Daria Acquatella, Responsable de l'organisation. Reportage : Sébastien Bonifay ; Frédéric Roche ; Julien Castelli.


Une réussite spectaculaire. « On a des gens qui viennent d’un peu partout, principalement du continent. On a aussi des Italiens, des gens qui viennent d’Espagne, ça commence à s’internationaliser par le biais des artistes qui en parlent dans leur pays », souligne Daria Acquatella, responsable de l'organisation.

Trois jours, sous le soleil de Corse, pour parfaire sa technique de salsa ou de Kizomba, ce ne sont pas vraiment des vacances, mais c'est une proposition qui ne se refuse pas.




Sur le même sujet

toute l'actu Danse

Festival Jazz in Aiacciu : cinq concerts à prévoir au Lazaret

Les + Lus