Le 24 décembre, le père Nicoli enchaîne les messes de minuit

Noël signe aussi pour tous les chrétiens du monde la naissance de Jésus. Initialement, une messe de minuit doit célébrer la naissance de l'enfant divin mais depuis quelques années, les prêtres sont débordés. Résultat : certains ont dû enchainer les offices tout au long de la journée.

Par France 3 Corse ViaStella

Ce 24 décembre, la nuit tombe à peine sur le Nebbiu. Le père Nicoli est déjà sur les routes. À Patrimonio les fidèles l'attendent pour assister à la messe de minuit, qui se tient … à 18 heures. « Le soir c’est un petit marathon. Il y a le côté technique qui fait que l’on est obligé de passer d’une paroisse à une autre, de faire quelques kilomètres … se faire arrêter par les gendarmes pour recevoir un éthylotest, c’est la grande classe », sourit-il. 

Le père Nicoli s'occupe de dix paroisses. Et par conséquent, il faut adapter les horaires. Mais les fidèles font contre mauvaise fortune bon cœur. « Ça permet aux enfants qui font la crèche vivante d’être en pleine forme et ensuite ça nous permet d’arriver à la maison et de réveillonner gentiment sans attendre minuit ou deux heures du matin », estime une fidèle.


Quatre messes en une journée


Après cette messe à Patrimonio, deux autres messes de Noël attendent le Père Nicoli : à Oletta et à Saint-Florent. Mais ce n'est pas tout. La journée, qui s'est terminée à minuit, avait débuté dès le matin.

Le 24 décembre, le père Nicoli enchaîne les messes de minuit
intervenants : Père Georges Nicoli REportage : Bonifay Sébastien ; Giugliano Christian ; Wislin Stéphane

À 10 heures, en la cathédrale du Nebbiu où le père Nicoli avait, aussi, célébré la messe du quatrième dimanche de l'avent. Bilan de ce 24 décembre donc : quatre messes en une journée. « C’est épuisant pas tant physiquement parce que c’est comme toutes les fêtes on est un peu chargé en adrénaline. Ce qui est frustrant surtout c’est le fait de passer très vite d’église en église, de ne pas avoir le temps de vraiment célébrer Noël côté humain avec les hommes et les femmes qui nous sont confiés. Ça c’est un peu dommage », explique le prêtre.

D'autant que ce dimanche matin, dès 11 heures, le père Nicoli avait rendez-vous à Nonza, pour célébrer une nouvelle messe. Avant, enfin, un peu de repos … Bien mérité.


Sur le même sujet

Ajaccio célèbre sa Madonuccia

Près de chez vous

Les + Lus