Festival international de pétanque : où sont les femmes ?

Les participants de l'international de "Pierrot Lamperti" étaient en écrasante majorité des hommes / © Axelle Bouschon
Les participants de l'international de "Pierrot Lamperti" étaient en écrasante majorité des hommes / © Axelle Bouschon

La pétanque, un sport réservé aux hommes ? C'est en tout cas ce qu'on finirait presque par penser au regard des participants, quasiment tous masculins, de l'international "Pierrot Lamperti". Au niveau national, même constat : la pétanque féminine reste très marginale.

Par Axelle Bouschon

Regard déterminé et poignet souple, Mélissa est un modèle de concentration.

Un petit ajustement de position, une dernière respiration, et le coup est parti : après un court vol en arc de cercle, la boule vient se nicher à quelques centimètres du cochonnet.

Pour la jeune femme, la pétanque, c’est une histoire de famille : «Mon père était le président du premier club où j’ai joué, alors forcément, depuis toute petite, je suis dedans ».

Ce qui lui plaît dans ce sport ? « La concentration » : « On doit toujours rester fixés sur l’objectif et garder son calme ».
 
Mélissa participe à l'international "Pierrot Lamperti", cette année, aux côtés de son petit-ami et de son beau-père / © Axelle Bouschon
Mélissa participe à l'international "Pierrot Lamperti", cette année, aux côtés de son petit-ami et de son beau-père / © Axelle Bouschon

Cette année encore, les amateurs de pétanque sont nombreux à tenter leur chance au concours International « Pierrot Lamperti ». Une compétition qui se déroule dans le cadre de la cinquième édition du festival A Bucciata Bastiaccia, du 21 au 25 août, à Bastia.  

Ce samedi 24 août, 256 équipes, toutes composées de 3 joueurs, se sont affrontées pour obtenir leur qualification aux 1/8 de finale.

Des licenciés amateurs se sont ainsi opposés à de grands noms nationaux et internationaux du domaine, tels que Jean-Michel Puccinelli, Henri Lacroix, et Bruno Le Boursicaud, ou encore des jeunes espoirs comme Kenzo Dubois et Lucas Desport.

Etudiant, serveur, cadre technique ou encore retraité, c'est presque toute la France et ses habitants qui était représentée parmi les participants. À une exception près : les femmes, grandes absentes sur les 96 terrains.
 

Absentes des terrains


Ainsi, à 11h, Mélissa était la seule joueuse présente sur les terrains. Le concours est pourtant mixte.
 

Peut-être que certaines auraient bien aimé jouer, mais qu’elles n’osent pas, ou qu’on ne leur a pas proposé


Du haut de ses 18 ans, il s’agit de sa première participation à l’international « Pierrot Lamperti ». Et savoir qu’elle est la seule femme en compétition, elle l’admet, « ça [lui] fait bizarre ».

« Peut-être que certaines auraient bien aimé jouer, mais qu’elles n’osent pas, ou qu’on ne leur a pas proposé » hasarde-t-elle.

À en croire Mélissa, même hors compétition, il est rare de croiser des femmes qui jouent à la pétanque en Corse. Et quand il y en a, elles sont toujours largement minoritaires.
 

Désamour féminin


Une question de « stéréotype » autour de la pétanque, ou encore une image « alcoolisée » du sport qui ne donnerait pas envie, propose Mélissa. « A moins qu’elles ne soient dégoûtées par le manque d’équité ».
 

La pétanque, ce n'est pas un sport de femme, c'est tout


Cet entre-soi masculin, c’est justement « ce qui dérange mon épouse » affirme cet autre joueur. « Elle adore jouer à la pétanque en famille, dans notre jardin. Mais à chaque fois que je lui propose de m’accompagner pour pratiquer en extérieur, elle me dit que ce n’est pas pour elle, qu’elle ne s’y sent pas à sa place. »

Ce qui convient parfaitement à Michel, la soixantaine. Juché dans les gradins du public du festival, il est catégorique :

« La pétanque, ce n’est pas un sport de femme, c’est tout ! Il faut arrêter d’essayer de tout équilibrer. Il y a des choses qui sont faites pour les hommes, comme la pétanque, et d’autres pour les femmes, comme je ne sais pas moi, le tricot. »
 
A gauche, à droite, au milieu partout : des hommes, écrasante majorité des participants à la compétition / © Axelle Bouschon
A gauche, à droite, au milieu partout : des hommes, écrasante majorité des participants à la compétition / © Axelle Bouschon
 

Intimidation


Si chacun y va de sa propre théorie pour justifier de cette absence, les chiffres, eux, sont explicites : en France, la pétanque reste un sport largement masculin.

Ainsi, en 2017, sur les 301 000 licenciés de la fédération française de pétanque et de jeu provençal (FFPJP), 16% seulement étaient des femmes. En Corse, ce pourcentage serait encore plus bas.

Interrogés sur le sujet, les organisateurs d'A Bucciata Bastiaccia avouent même ne pas être au courant qu’il y avait bien une femme, parmi les participants à l’international, ce samedi matin.

« Comme en général on ne voit aucune femme sur les terrains, on part du principe qu’il n’y en aura pas, soupire Lisa, venue encourager son époux. Et forcément, elles se sentent intimidées et ne postulent pas non plus. C’est un cercle vicieux. »
 

Concours féminin


Alors pour encourager la pratique féminine, le festival de pétanque consacre tous les ans un concours réservé aux dames. Et le nombre de participantes augmenterait chaque année.

« Il y a un engouement qui se crée autour du concours, on enregistre de plus en plus d’inscriptions » se réjouit Jean-Charles Lamperti, organisateur d'A Bucciata Bastiaccia.
 

Une triplette féminine pour le concours, ce serait vraiment bien


Malgré cela, il admet qu’il reste encore de gros progrès à faire avant que la pétanque féminine ne rentre dans les mœurs : « En Corse, la pétanque, c'est assimilé au comptoir, et le comptoir, c’est un peu un truc d’hommes… Mais je pense que c’est en train de changer. »  

D’ailleurs, rappelle-t-il, il y a déjà de « très bonnes joueuses de pétanque » qui évoluent en Corse et sur le continent : « à Ajaccio, c’est une femme qui a remporté le dernier championnat. »

Mais là encore, elle était la seule participante féminine. « Une triplette féminine pour le concours, ce serait vraiment bien. »
 
Le concours féminin a réuni plusieurs dizaines d'équipe, ce samedi 24 août / © Lisa Macineiras
Le concours féminin a réuni plusieurs dizaines d'équipe, ce samedi 24 août / © Lisa Macineiras
 

Union


Et ce n'est pas Céline Mondoloni qui dira le contraire. Depuis six mois, elle est membre-fondatrice d'A Bucciata Femina, une association pour encourager la pétanque féminine. En tout, le collectif compte 41 adhérentes.

Avec comme principal objectif être enfin reconnues et entendues :

« C’est un monde qui est assez masculin, alors c’est parfois difficile de trouver l’approbation. On est parfois mises à l'écart. Du coup, on s’unit. A force de nous voir plus nombreuses, on finit par être acceptées.»

Céline Mondoloni espère également encourager des femmes « qui jouent déjà en famille » à se licencier. « Elles sont déjà très adroites. On veut leur montrer qu’elles en sont capables. Et on est toujours très fières de pouvoir amener plus de femmes sur les terrains ».
 

Pas besoin de gros biscotos pour savoir bien tirer et pointer, juste d’entraînement


Les années prochaines diront si à force d'efforts, les femmes seront enfin plus nombreuses, aussi bien sur les terrains familiaux que dans les compétitions.

Lisa, en tout cas, attend ce jour avec impatience : « La pétanque, quoi qu’en disent certains, c’est un sport parfaitement mixte. Pas besoin de gros biscotos pour bien tirer et pointer, juste d’entraînement. »

Et si cette année elle suit le festival depuis le public, elle réfléchit à s’inscrire l’année prochaine. « Les voir jouer m’a donné envie. Et puis si je peux par la même occasion être un exemple pour mes filles, et leur montrer qu'elles peuvent le faire, elles aussi, si elles en ont envie, j'en suis ravie. » 
 
A Bucciata Bastiaccia : concours féminin
Intervenants : Laura Dervaux, pratiquante - Marie-Angèle Germain, championne de pétanque - Jean-Charles Lamperti, organisateur d'a Bucciata Bastiaccia - Céline Mondoloni, association "A bucciata Femina". Equipe : MACINEIRAS Lisa - ALCALAY Grégoire - CASTELLI Julien

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus