Justice : pas de prison ferme pour Joseph Colombani et Philippe Flori

La salle d'audience du tribunal de Bastia à quelques minutes du procès / © Christian Giugliano
La salle d'audience du tribunal de Bastia à quelques minutes du procès / © Christian Giugliano

Le président du syndicat FDSEA et l'agriculteur passaient ajourd'hui devant le tribunal correctionnel de Bastia après les dégradations commises à la DDTM en octobre dernier. Les condamnations ont été moins sévères que le ministère public ne le demandait. 

Par Sébastien Bonifay

Les forces de l'ordre étaient restées vigilantes, prenant bien soin d'afficher leur présence, durant toute l'après-midi. 
L'affaire qui avait abouti au procès de cet après-midi avait été pour le moins mouvementée.
 

 
Policiers et CRS devant le palais de justice de Bastia, cet après-midi / © Christian Giugliano
Policiers et CRS devant le palais de justice de Bastia, cet après-midi / © Christian Giugliano


Elle n'auront pas eu à intervenir. 
L'ambiance est plutôt détendue à la sortie du palais de justice de Bastia. 

Joseph Colombani, dont l'intervention musclée dans les bureaux de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer, en octobre dernier, avait fait grand bruit, et Philippe Flori, agriculteur, ont tous deux été condamnés. 
 
Joseph Colombani sort de la salle d'audience, accompagné de Jean-guy Talamoni, venu le soutenir / © Viastella
Joseph Colombani sort de la salle d'audience, accompagné de Jean-guy Talamoni, venu le soutenir / © Viastella


Mais les peines sont bien en deçà du réquisitoire du ministère public. 
4 mois de prison ferme pour Joseph Colombani, et 2 mois pour Philippe Flori. 

La condamnation sera finalement de six mois de prison avec sursis et 1.500 euros d'amende pour le président de la FDSEA de Haute-Corse, et de dix-huit mois de mise à l'épreuve, assortis de 500 euros d'amende, pour Philippe Flori. 
 
© viastella
© viastella
 

Pas de prison ferme

Jacques Vaccarezza, avocat de Philippe Flori, s'en félicite. 
"Le jugement est à la mesure de ce petit dossier, le tribunal a fait la part des choses, il n'est pas allé jusqu'aux réquisitions sollicitées par le procureur (...). Il a fait preuve de recul dans ce dossier qui ne méritait pas grand chose."

 
colombani
Intervenants - Joseph Colombani Président de la FDSEA de haute Corse Président de la Chambre d'agriculture de Haute-Corse Me Jacques Vaccarezza Défense de Philippe Flori Me Benjamin Genuini Défense de Joseph Colombani Equipe - Emilie Arraudeau Christian Giugliano Jacques Antomarchi

Sur le même sujet

Les + Lus