Quelques conseils pour chasser en toute sécurité

Vendredi une partie de chasse a tourné au drame à Isulaccio-di-Fiumorbo , un homme d'une soixantaine d'années a été mortellement touché. Dans l’île ce type d'accident survient tous les trois ou quatre ans, principalement lors de battues aux sangliers. Rappel de quelques règles de sécurité.

Par France 3 Corse ViaStella

Huit heures du matin, le chef de battue, Thomas Angeli, rappelle les consignes de sécurités. Tout doit être respecté à la règle, aucune décision ne doit être prise sans son aval.

Il sensibilise les chasseurs. « Dans le sac on a un gilet fluorescent qui nous a été fourni par la société de chasse. On a plusieurs casquettes et bonnets pour assurer que tout le monde ait des équipements fluo une fois en poste », indique Franck Mattei, membre de l'équipe de battue de Tallone.

À Tallone depuis plusieurs années les battues se déroulent sans encombre dès le départ du village chacun connait son rôle. « Une fois qu’on est en poste on n’a pas plus le droit de bouger jusqu’à ce qu’on nous dise que la battue est terminée, que l’on peut rentrer en toute sécurité », continue Franck Mattei. 

Quelques conseils pour chasser en toute sécurité
Intervenants : Franck Mattei Membre de l'équipe de battue de Tallone ; Martin Marchetti Chasseur à Tallone. Reportage : BERNARDI François-Albert ; ROCHE Frédéric ; Wislin Stéphane.

Accidents mortels


Dans le maquis, chacun prend sa place.  Là aussi pas question de  déroger à la règle. Les angles de tirs doivent être respectés pour ne pas mettre en danger les autres postes.

Au début et à la fin de la battue c'est toujours le même rituel. « Comme maintenant j’ai eu le signal qu’on arrête la battue, la première chose à faire : on décharge les armes. Et on rentre à la maison », souligne Martin Marchetti, chasseur à Tallone.

Cette battue comme tant d'autres s'est bien déroulée. Mais la sécurité n'empêche pas les accidents. En moyenne tous les trois ans un chasseur est victime d'une blessure mortelle. Cette année, depuis le début de la saison, deux chasseurs en ont déjà été victimes. L'un d'eux vendredi a Isulaccio-di-Fiumorbu.


A lire aussi

Sur le même sujet

Lucciana – Core in Fronte dénonce un projet immobilier pour des gendarmes

Les + Lus