Nour est handicapée. Elle a un rêve : participer à l’émission Koh-Lanta. Dans l’hôpital parisien où elle est suivie, elle croise le chemin de Medhi, professeur de sport. Ensemble ils se jettent dans une aventure : faire le tour de la Corse en moyens adaptés. Objectif : montrer qu’avec de la volonté tout est possible.



« Alors c’est bon ? Je peux venir au sport maintenant ? ». Cette phrase, Nour, 13 ans, la lance en septembre dernier. Pour Medhi Menjoz, professeur de sport à l’hôpital de Saint-Maurice près de Paris, cela sonne comme « une provocation ».

Une provocation révélatrice de la détermination de l’adolescente se rappelle Medhi encore émerveillé : « Elle était très fatiguée, comme beaucoup d’autres enfants, elle n’avait jamais fait de sport à l’hôpital. Ce jour-là, on avait organisé une séance d’escalade et elle a tout fait toute seule.» Car, suite à une grave maladie, Nour est handicapée. Mais une idée la guide : montrer au monde que tout est possible avec de la volonté.

Alors elle se bat, continue à se rendre aux cours de sport, échange de plus en plus avec son professeur. Un jour, les deux complices parlent de leur rêve. Celui de Nour est clair : participer à l’émission d’aventure Koh-Lanta. Medhi, lui, a pour projet de monter une association mêlant le sport, l’aventure, les voyages et le handicap.



« On va le faire »


Les deux rêveurs s'étant trouvés, l’aventure peut commencer. L’association Tout Est Possible avec le Sourire (TEP’S) est créée. Medhi monte le projet Corsica Adaptation en concertation avec les médecins et les parents de l’adolescente. Le choix de l'île n'est pas anodin. Il permet de vivre pleinement l'aventure tout en restant près du continent en cas de problème. 

La feuille de route est fixée : 20 jours pour faire le tour de la Corse en moyens de déplacement adaptés. À chaque étape, Nour devra relever des épreuves sportives. Mais pas seulement. « C’est aussi un moyen pour elle de travailler sur son handicap et sur des défis physiques comme une paralysie faciale », indique Medhi. L’équipe soumet le projet à la jeune fille. Elle accepte.


Pour payer le voyage, Medhi lance une campagne de financement participatif. Elle permet de récolter près de 4 500 euros. « On est toujours resté positif. Au fond de nous, on savait qu’un mouvement de solidarité allait naître autour de notre projet. On y a cru, on se répétait tout le temps ‘On va le faire’ », confie le professeur de sport.

Et ils ont eu raison. Des inconnus les contactent, organisent des opérations pour les aider. Pour ses 28 ans, un jeune homme décide d’ouvrir une cagnotte en ligne. Il ne veut pas de cadeau et reverse l’argent qu’il a récolté à TEP’S. Des lycéens lancent un marathon solidaire. En deux semaines, ils parviennent à récolter plus de 1 000 euros.


.


Dingue

L’aventure a commencé il y a deux jours en Corse. Pour leurs premiers déplacements, les deux aventuriers ont choisi le Tandem Pino. « C’est parfait parce qu’elle peut pédaler. Elle est vraiment actrice de son challenge et pas seulement spectatrice », livre Medhi. Nour a relevé son premier défi sportif : la sarbacane. « C’était son activité préférée à l’hôpital. C’est complètement dingue de se dire qu’après un an d’entraînement dans un espace fermé, on se retrouve là, entouré par la mer », continue-t-il.


Un camping-car suit l’équipe tout au long de son parcours. À son bord, tout le matériel nécessaire pour livrer des soins ou une assistance en cas de grosse fatigue. « Parfois, c’est un peu compliqué parce qu’elle est tellement déterminée qu’elle ne dit jamais qu’elle est fatiguée. Et comme je suis comme elle, il faut qu’on se force à trouver un juste-milieu », rit le professeur de sport. Sur le bord de la route, les gens les encouragent déjà, souvent impressionnés par la personnalité hors du commun de l’adolescente.

La joie, la détermination, la solidarité, c’est ce que souhaitent retrouver les sportifs à la fin de leur périple prévu le 1er mai à Bastia. « Ce serait super que des gens viennent nous rejoindre pour courir les derniers kilomètres avec nous », ose rêver Medhi. L’occasion de montrer, une nouvelle fois, que tout est possible… avec le sourire.

Pour suivre le défi de Nour et l'encourager, rendez-vous sur la page Facebook TEP'S Corsica Aventure