Incendies en Haute-Corse : Les sapeurs forestiers en action pour sécuriser les habitations

Les feux de forêt qui se sont déclarés en début de semaine ont ravagé 2 000 hectares de végétation et endommagé plusieurs habitations sont maîtrisés. Sur le terrain, les sapeurs forestiers travaillent à sécuriser les habitations et la population.

Les incendies de la plaine orientale sont désormais maîtrisés. Après le passage des flammes, dans les villages, d'importants travaux sont nécessaires afin de sécuriser les habitations. 50 sapeurs forestiers sont mobilisés pour réaliser des opérations d'élagage, principalement, et venir en aide aux populations.

Intervenants : Jean-Marc Filori Sapeur-forestier ; Pascal Andreani Chef d'unité ; Frédéric Orsoni Sapeur-forestier. Reportage : NANNINI Pierrick ; BERNARDI François-Albert ; KINANY Ramsey.


« Ce sont des élagueurs spécialisés qui montent sur l’arbre. Ils démontent l’arbre en petits bout. Cet arbre risquait de tomber sur la maison. Ils sont en train de la débiter en grosses branches qui ne risquent pas de tomber sur la maison.

Parce que sinon c’est toujours un arbre qui est un peu en feu au fond, et dans deux trois jours avec les vents qui vont revenir il pourrait encore mettre le feu. Il pourrait remettre le feu à une maison vu que les toits sont en châtaignier
», indique Jean-Marc Silori, Sapeur Forestier.

Les feux de Sant’Andrea-di-Cotone et Chiatra ont été regroupés a indiqué le service départemental d’incendie et de secours de la Haute-Corse dans la journée de vendredi. 334 hommes sont toujours mobilisés sur place ainsi que 86 véhicules, des extinctions ponctuelles ont été réalisées dans la journée. Depuis le début de la semaine, les incendies ont ravagé 2 000 hectares de végétation.


Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité