Cette victoire du candidat confirme la poussée nationaliste en Corse. Michel Castellani, professeur d'économie, a ainsi recueilli plus de 20 points d'avance sur son concurrent, le député sortant Les Républicains Sauveur Gandolfi-Scheit.

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Cliquez ici pour accéder au site mobile.


Ce dernier était déjà en ballotage défavorable arrivant second avec 21,73% des voix, soit avec 9 points de retard avec Michel Castellani qui avait recueilli 30,42% des voix.


Ce vote s'inscrit dans la dynamique venant du premier tour des élections législatives où trois candidats nationalistes se sont qualifiés dans les quatre circonscriptions de Corse.

En Haute-Corse, les deux candidats nationalistes étaient en ballotage favorable au premier tour des élections législatives.

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Cliquez ici pour accéder au site mobile.